Home Société Burkina Faso: le président «Thomas Sankara était à l’écoute des paysans», Sita...

Burkina Faso: le président «Thomas Sankara était à l’écoute des paysans», Sita Tarbagdo

0

Le Centre international Mémorial Thomas Sankara a tenu un panel le 3 novembre 2022. Ce panel intitulé «À la découverte de la RDP» était placé sous le thème principal : «Le discours d’orientation politique du CNR et les fondements d’un développement endogène: économie, paysannerie, administration et organisation du territoire». 

Par Nicolas Bazié

Ce sont deux panélistes qui ont revisité la Révolution démocratique et populaire (RDP) d’août  1983 avec des sous-thèmes différents. 

Journaliste et écrivain, Sita Tarbagdo a communiqué sur la paysannerie sous le président Thomas Sankara. Il déclare que le Conseil national de la Révolution (CNR) a voulu une transformation radicale des paysans, pour leur faire accepter qu’ils étaient les seuls acteurs de leur propre survie, de leur développement. 

Les participants au panel sur la Révolution démocratique et populaire d’août 1983

Il s’agissait d’inviter, selon lui, les paysans à savoir se forger un esprit qui est de compter sur eux-mêmes pour subvenir à leurs besoins  voire nourrir tout le Burkina Faso. Cette paysannerie était donc un puissant outil de développement endogène, fait-il comprendre. 

Dans la foulée, soutient le panéliste Tarbagdo, des mesures ont été prises à l’époque pour redonner confiance aux paysans. 

Le journaliste-écrivain, Sita Tarbagdo a cité entre autres mesures, la création d’un ministère chargé de la question paysanne, la construction des retenues d’eau dans plusieurs localités du pays pour permettre aux riverains d’exploiter les abords de ces points d’eau. Le président Thomas Sankara selon lui, était à l’écoute des paysans. 

 Il a cependant déploré le fait que ces décisions n’ont pas toujours été exécutées selon les attentes du CNR. 

Le deuxième sous-thème intitulé «administration et organisation du territoire» a été abordé par Kalifara Seré, Expert en stratégie de territoire et administrateur civil, il trouve que les éléments de valeurs cultivés par l’administration sous la révolution pouvaient toujours servir. 

Révolution démocratique et populaire
Kalifara Seré, Expert en stratégie de territoire et administrateur civil

Kalifara Seré a noté l’austérité budgétaire qui était selon son propos, une clé de bon fonctionnement de cette administration et de l’organisation de l’ensemble des institutions territoriales. Sous la révolution, dit-il, l’administration a servi à bâtir le socle d’un État nouveau.

 Les entités administratives ont été invitées à une rigueur «très dirigiste», a-t-il fait savoir. Et les éléments de rigueur étaient de temps en temps dictés depuis des lettres circulaires venant du président du Conseil national de la révolution, Thomas Sankara, se remémore, l’administrateur civil qui conclut : « Cela était une leçon de valeur».

Il faut rappeler que le Centre international Mémorial Thomas Sankara tient tous les premiers jeudi du mois, un panel avec des thèmes qui rappellent les moments forts de la révolution d’août 1983. 

www.librinfo.net

info instantanées libre info moov orange

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
30 × 19 =