Home Politique Burkina Faso : Le sort du Président Roch Kaboré inquiète l’ancien régime...

Burkina Faso : Le sort du Président Roch Kaboré inquiète l’ancien régime (MPP)

0

Cela fait quatre mois que l’ancien Président du Faso Roch Kaboré est privé de sa liberté selon son parti le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP). Le 24 mai 2022 à Ouagadougou, lors d’une conférence de presse, le bureau exécutif a dénoncé cette privation, la qualifiant de « déni de justice ».

Par Nicolas Bazié

« Il n’est ni libre de communiquer », « ni libre de recevoir des invités », « ni libre de ses mouvements ». Le sort de l’ancien Président Roch Kaboré inquiète les membres de son parti le MPP qui se sont fait entendre ce 24 mai face aux hommes de médias.

L’ancien parti au pouvoir exige la « libération totale » sans délai et sans condition de l’ancien Président Kaboré, renversé par un coup d’État le 24 janvier 2022. Pour Alassane Bala Sakandé, président du parti, le fait que Roch n’ait pas de liberté est un déni de justice, et le MPP poursuivra la lutte pour sa libération totale et ce, avec tous les moyens légaux.

A la question de savoir si le ministre de la réconciliation nationale a pris attache avec le MPP quant à la libération du Président, Alassane Bala Sakandé a répondu par la négative. Il s’explique : « Non, je dis non. Bien au contraire, c’est le MPP qui a écrit à l’exécutif actuel, pour demander une audience, afin d’en parler. Nous avons écrit deux lettres qui sont restées sans suite, nous n’avons pas eu de réponse. Le ministre aussi n’a pas officiellement pris attache avec le MPP pour discuter ».

Il convient de noter que le 6 avril 2022, le gouvernement avait annoncé que le Président Roch Kaboré aurait quitté sa résidence surveillée, pour rejoindre son domicile. Mais depuis lors, les membres de son parti ont du mal à le voir. « Ce qui est sûr, nous pouvons vous dire que le MPP n’a pas encore rencontré le Président Kaboré. Nous n’avons pas été autorisés à le voir et nous ne pouvons pas communiquer avec lui », soutient Alassane Bala Sakandé.

C’est pourquoi le parti du soleil levant (MPP) tient mordicus à une libération du Président. « Nous avons entrepris des démarches avec des organisations de la société civile, politiques et des autorités religieuses et coutumières. Et nous sommes en train d’engager d’autres démarches. Nous disons que nous nous réservons le droit de mener toute activité rentrant dans le cadre de la République, pour exiger la libération totale du Président Kaboré », a déclaré Bala Sakandé.

L’ancien président de l’Assemblée nationale va plus loin en notifiant que : « Tant que la constitution sera là et n’est pas suspendue, nous allons faire ce qu’elle autorise. Nous allons utiliser tous les moyens légaux, pour la libération de Roch Marc Christian Kaboré ».

www.libreinfo.net

SENS Appel à contribution militante et population

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
21 + 20 =