Home Société Burkina Faso : lutte contre la corruption, un nouveau numéro vert mise...

Burkina Faso : lutte contre la corruption, un nouveau numéro vert mise à la disposition des citoyens

0
numéro vert
image illustrative de la corruption

Un numéro vert a été mis à la disposition des citoyens pour la dénonciation des cas de corruption. La cérémonie officielle de lancement dudit numéro a eu lieu le 14 juillet à Ouagadougou.

Par Daouda Kiekieta

80 00 11 50, c’est le numéro vert de l’inspection technique des services, mis à la disposition des citoyens par le ministère en charge de la justice.

Le lancement officiel de ce numéro est placé sous le thème, « Prérogatives du citoyen dans la dénonciation des actes de corruption ».

« Ce lancement intervient à un moment où toutes les machines de l’Etat sont en éveil maximum afin de rendre inopérantes toutes les actions de corruption et de sanctionner tous les auteurs avérés de corruption ou d’infractions assimilées », a indiqué le ministre de la justice Me Barthélémy Kéré.

A l’en croire, le numéro vert a un double sens car elle vise, d’une part, à donner un message fort à tout citoyen sur sa responsabilité à lutter contre le phénomène, et d’autre part, à permettre à tout un chacun d’informer l’Inspection technique des services de tous les cas de corruption détectés dans le secteur de la justice et des droits humains au Burkina.

Lire aussi: Burkina Faso : le Mouvement SENS forme plusieurs jeunes sur la lutte contre la corruption

Selon le Garde des sceaux, « en plus du lourd et regrettable bilan humain, les conséquences d’ordre économique et financier sont énormes ».

« Dans un tel contexte de raréfaction, l’utilisation rationnelle et efficace des ressources publiques s’avère un impératif de survie, si l’on veut réhabiliter le sens de l’Etat et du bien commun, prélude à la construction d’une démocratie sociale indispensable à l’avènement d’une société cohésive. C’est dire l’importance de poursuivre, avec détermination, la lutte contre la corruption dans la dynamique de renforcement de la gouvernance dans notre pays », a martelé Barthélémy Kéré.

La cérémonie de lancement a été faite en présence des responsables des institutions de lutte contre la corruption, le président de la cour des comptes et le contrôleur général d’Etat.

www.libreinfo.net

SENS Appel à contribution militante et population

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
6 + 23 =