Home Sécurité Burkina Faso : Lutte contre le terrorisme, des mesures fortes pour impulser...

Burkina Faso : Lutte contre le terrorisme, des mesures fortes pour impulser une dynamique de résultats

0
Paul-Henri Sandaogo
Paul-Henri Sandaogo, Président du Burkina Faso

Le Président du Faso Paul-Henri Sandaogo DAMIBA a pris le 22 juin dernier deux (02) ordonnances portant respectivement création d’une zone d’intérêt militaire pour les opérations dans la région du Sahel et création d’une zone d’intérêt militaire pour les opérations dans la région de l’Est.

Paul-Henri Sandaogo DAMIBA a signé à cette même date deux (02) décrets, l’un portant création d’une Brigade de veille et de défense patriotique (BVDP) et l’autre statut de Volontaires pour la défense de la Patrie (VDP).

Le 29 juin 2022, le Chef de l’Etat a également pris une ordonnance portant interdiction de circulation d’engins motorisés dans les zones à fort défi sécuritaire.
Toutes ces mesures font suite à la dernière session du Conseil supérieur de la défense nationale (CSDN) présidée le 20 juin 2022 par le Président du Faso, Chef suprême des Forces armées nationales, lequel CSDN a examiné sans complaisance la situation sécuritaire du pays et dégagé les orientations pour contrer efficacement l’action des groupes armés terroristes au Burkina Faso.

La zone d’intérêt militaire pour les opérations dans la région du Sahel concerne la province du Soum et celle de la région de l’Est se rapporte aux provinces de la Tapoa, de la Kompienga, de la Komondjari et du Gourma. La création de ces zones s’inscrit « dans le cadre des sujétions liées aux nécessités de la défense nationale », précisent les ordonnances du Chef de l’Etat.

Toute présence humaine est strictement interdite dans ces zones et les populations résidentes ont un délai de 14 jours à compter de la date de publication desdites ordonnances pour quitter les lieux concernés et rejoindre des sites plus sécurisés.

La Brigade de veille et de défense patriotique (BVDP) regroupe principalement l’ensemble des Volontaires pour la défense de la Patrie (VDP) ainsi que les militaires des Forces armées nationales qui y sont détachés. Elle est dirigée par un commandement rattaché au Commandement des opérations du théâtre national (COTN) pour une plus grande cohérence de la participation citoyenne à la défense de la Patrie notamment par le biais des VDP.

Le patriotisme, la loyauté, la discipline et la disponibilité, la neutralité, l’intégrité et l’esprit de sacrifice suprême sont les valeurs fondatrices de la qualité de Membre de la Brigade de veille et de défense patriotique, attendue sur le terrain de la défense civile, de la défense opérationnelle du territoire et de la mobilisation populaire.

Le décret portant statut des Volontaires pour la défense de la Patrie dispose que le VDP « est une personne physique, de nationalité burkinabè, auxiliaire des Forces de défense et de sécurité, servant de façon volontaire, les intérêts sécuritaires de son village ou de son secteur de résidence, en vertu d’un contrat signé entre le volontaire et l’Etat représenté par le commandant de BVDP par délégation du COTN ».

Ce décret précise les modalités de recrutement et de formation, le commandement, la coordination et le contrôle de leurs activités. Il fixe le cadre disciplinaire, les droits, les obligations ainsi que la protection juridique de ces engagés volontaires. Il définit les conditions de la perte de la qualité de Volontaire pour la défense de la Patrie et abroge toutes les dispositions antérieures.

L’ordonnance portant interdiction de circulation d’engins motorisés dans les zones à fort défi sécuritaire concerne huit (08) régions (Boucle du Mouhoun, Cascades, Centre- Est, Centre-Nord, Est, Hauts-Bassins, Nord et Sahel) sur les treize (13) que compte le pays.
Ce sont principalement les motocyclettes de type « ALOBA », « SANILI », « FORTUNE » ou de même nature ainsi que les tricycles transportant des personnes qui sont strictement interdits. Ces interdictions courent sur une durée de trois (03) mois renouvelable en fonction de l’évolution de la situation sécuritaire. Les contrevenants s’exposent aux risques liés aux opérations militaires.

Les trois (03) ordonnances portant création de zones d’intérêt militaire et interdiction de circulation d’engins motorisés dans les zones à fort défi sécuritaire ainsi que les deux (02) décrets portant création d’une Brigade de veille et de défense patriotique et statut de Volontaires pour la défense de la Patrie constituent des décisions majeures du Chef de l’Etat. Paul-Henri Sandaogo DAMIBA entend impulser une dynamique de résultats dans la lutte contre le terrorisme et réaliser les objectifs de reconquête de l’intégrité territoriale du pays et de restauration de la paix et de la sécurité qu’il a fixé dans la conduite de la Transition.

Le Service d’information du Gouvernement

www.libreinfo.net

SENS Appel à contribution militante et population

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
25 − 13 =