Home Sécurité Burkina Faso : Lutter contre le terrorisme et restaurer l’intégrité du territoire,...

Burkina Faso : Lutter contre le terrorisme et restaurer l’intégrité du territoire, le premier combat de Albert Ouédraogo

0
terrorisme
Le premier ministre Albert Ouédraogo, à l'Assemblée législative de Transition

Le premier ministre Albert Ouédraogo a dévoilé les quatre piliers sur lesquels il compte travailler. Il s’agit de  lutter contre le terrorisme et de restaurer l’intégrité du territoire ; de répondre à la crise humanitaire ; de refonder l’État et d’améliorer la gouvernance et enfin, d’œuvrer pour la réconciliation nationale et la cohésion sociale. Le premier objectif de sa  feuille de route  porte sur la lutte contre le terrorisme et la restauration de l’intégrité du territoire national.

Par Rama Diallo

La dégradation accrue de la situation sécuritaire au Burkina Faso a été à la base de la chute du Président Roch Kaboré. Aujourd’hui encore la situation ne fait que s’empirer. Pour prendre à bras le corps le problème, le premier ministre Albert Ouédraogo veut faire de la lutte contre le terrorisme et la restauration de l’intégrité du territoire national son premier combat.

«Face au péril terroriste, nous n’avons d’autre choix que de sauvegarder l’intégrité territoriale, en libérant les zones occupées par les groupes terroristes, en y ramenant la sécurité et en assurant la continuité du service public et le développement local»,a indiqué le premier ministre face aux députés de l’Assemblée législative de Transition.

Le chef du gouvernement dit être  convaincu que les actions engagées et celles à venir produiront des résultats attendus.

En ce qui concerne la coopération militaire avec d’autres États ou partenaires, l’option est désormais de diversifier les partenariats, afin d’optimiser les atouts spécifiques de chaque partenaire. En tout état de cause, ces partenariats seront fondés sur « le respect de notre indépendance territoriale et la sincérité », a signifié le chef de la primature.

Sur le plan organisationnel, il a précisé que les  départements en charge de la sécurité et de la défense ont entrepris de renforcer la coordination des dispositifs de renseignement et de la veille stratégique au sein du commandement.

« Dans la logique de l’opérationnalisation de la politique de sécurité nationale et de ses instruments de mise en œuvre, nous avons engagé d’importants projets d’équipements qui vont permettre de renforcer les moyens matériels et logistiques des forces de défense et de  sécurité (FDS) », a révélé le premier ministre Albert Ouédraogo.

Aussi, il a annoncé la construction de nouvelles infrastructures de sécurité. Un appui sera apporté au déploiement de l’administration publique. Le premier ministre a laissé entendre que le gouvernement va apporter son soutien pour accélérer le traitement des dossiers de terrorisme pendants en justice.

La création de Comités locaux de dialogue pour la restauration de la paix, annoncée par le chef de l’État, vise à créer les conditions de l’engagement de tous les Burkinabè, en faveur d’un retour des fils et filles en rupture de dialogue avec le pays, a ajouté Albert Ouédraogo.

Il a exhorté les fils du pays qui ont pris les armes à les déposer et à revenir pour qu’ensemble chacun participe à la construction du pays.

www.libreinfo.net

SENS Appel à contribution militante et population

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
16 × 16 =