Home Société Burkina Faso : plus de 1400 élèves déplacés internes n’ont pas eu...

Burkina Faso : plus de 1400 élèves déplacés internes n’ont pas eu de places dans les établissements publics de Fada N’Gourma

0
élèves déplacés internes
Des élèves déplacés internes dans la région de l'EST

Des centaines d’élèves déplacés internes (EDI) ont vu leurs espoirs de poursuivre leurs scolarités s’estomper en constatant qu’ils n’avaient pas été retenus parmi les élèves affectés dans les établissements publics d’enseignement post-primaire et secondaire de la ville de Fada N’Gourma.

Par Coulidiati Soanguipali, correspondant dans le Gourma

Suite à la fermeture de plusieurs établissements d’enseignement post-primaire et secondaire dans certaines localités du Burkina pour des raisons sécuritaires, le ministère de l’Education nationale et de la promotion des langues nationales, dans une note datée du 23 septembre 2022, avait instruit les responsables des structures éducatives déconcentrées de procéder à l’inscription et à la réinscription des d’élèves déplacés internes.

Malheureusement, pour plusieurs élèves déplacés internes (EDI) l’espoir de fréquenter cette année 2022-2023 s’est estompé après avoir constaté que leurs noms ne figuraient pas dans les listes des élèves dont les demandes avaient été jugées recevables par le comité de sélection.

En effet, un atelier de réflexion sur la problématique de l’absorption des élèves déplacés internes (EDI) tenu les 29 et 30 septembre 2022 avait décidé de la mise en place d’un comité chargé de réceptionner les dossiers des EDI, de les examiner et de procéder à la sélection et à l’affectation des élèves retenus dans les établissements.

Cet atelier, organisé par la direction provinciale de l’enseignement primaire et secondaire, a rassemblé des acteurs œuvrant dans le domaine de l’éducation dans la région de Fada N’Gourma.

Selon le responsable du service de la scolarité M. Lompo Diamoadi, conseiller d’éducation à la direction provinciale de l’enseignement primaire et secondaire (DPEPS), le comité a réceptionné plus de 3000 demandes de places d’EDI avec une capacité d’accueil de 1840 places disponibles dans des établissements publics post-primaires et secondaires. De l’ensemble des demandes enregistrées,1600 élèves ont été retenus.

Après deux semaines de recensement des dossiers, les noms des EDI et de leurs établissements d’affectation ont été publiés le mardi 11 octobre 2022 à la Direction provinciale de l’Enseignement post-primaire et secondaire du Gourma. Dès le lendemain, plusieurs centaines d’élèves se sont rendus dans ladite direction pour s’informer.

Parmi les élèves qui ont été affectés dans les établissements publics d’enseignement post-primaire et secondaire, nombreux se sont vus envoyer dans des établissements éloignés de leurs domiciles, souvent à plus de 6 km.

Un élève déplacé de la province de la Tapoa, (qui a voulu garder l’anonymat) dit être sans moyen de déplacement. Il dit avoir été affecté au Collège d’enseignement général de l’Action sociale et sera obligé de marcher de son domicile du secteur n°1 jusqu’au dit établissement.

élèves déplacés internes
Morbiga Godjé, un élève qui n’a pas eu de la place alors qu’il voulait faire la terminale série D

Contrairement à cet élève, Morbiga Godjé, lui, n’a pas eu de place. Il fait partie des élèves qui ne savent pas à quel saint se vouer. Il dit venir de la commune de Partiaga, dans la province de la Tapoa et espérait obtenir cette année son Baccalauréat série D. Il a déclaré : « Comme je n’ai pas été affecté dans un établissement public, je suis obligé de me débrouiller. Les établissements privés coûtent chers ».

Lire aussi: Continuité éducative des élèves déplacés internes : sensibilisation des acteurs de la région du Nord

www.libreinfo.net

info instantanées libre info moov orange

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
24 ⁄ 6 =