Home Economie Burkina Faso: plus de 56 tonnes de céréales saisies pour exportation frauduleuse 

Burkina Faso: plus de 56 tonnes de céréales saisies pour exportation frauduleuse 

0
56 tonnes de céréales saisis
Les 56 tonnes de céréales saisies par le ministère du commerce au mois de juillet 2022

La Brigade mobile de contrôle économique et de la répression des fraudes (BMCRF) et la direction générale de la réglementation et du contrôle du prix (DGRCP) ont saisi plus de 56 tonnes de céréales composées essentiellement de maïs, de petit mil et de sorgho. Ces produits étaient en cours d’exportation frauduleuse selon le ministère burkinabè du Commerce. 

Par Mathilde Zoungrana

Le ministère burkinabè du Commerce a présenté le vendredi 12 août 2022 une liste de plusieurs produits de grande consommation saisie par ses services durant le mois de juillet 2022. Ces produits faisaient l’objet d’exportation et d’importation frauduleuse. Il s’agit des produits de grande consommation dont 49, 445 tonnes de farine de maïs, 7,6 tonnes de sorgho et de mil et 40 tonnes de pommes de terre pour importation frauduleuse.

Dans son point des produits saisis, le ministère du commerce révèle la saisie également de 14 280 litres de carburants frauduleux. A cela s’ajoutent, sept stations services mises sous scellées pour pratiques illicites de prix. En outre, une unité de production d’eau préemballée a été mise sous scellée pour non observation des conditions d’exercice. 

La brigade mobile de contrôle économique et de la répression des fraudes et la direction générale de la réglementation et du contrôle du prix ont saisi divers autres produits de grande consommation comme des cartons de savons contrefaits, des chocolats, des cartouches de cigarettes, des cartons de carottes etc.

Lire aussi: Burkina Faso : 1 210 poulets impropres à la consommation saisis et incinérés au Sud du pays

Les infractions relevées au cours des contrôles durant le mois de juillet sont entre autres, l’inobservation des conditions d’exercer; la non observation des règles de facturation; l’importation sans titre ou sans déclaration en douane; la contrefaçon; les pratiques illicites des prix; le non respect de la réglementation  relative de à la sécurité du consommateur; etc. 

Ces contrôles ont permis de mobiliser près de cinquante cinq millions (55 000 000) CFA au profit du budget de l’Etat au titre des amendes et confiscations.

www.libreinfo.net

info instantanées libre info moov orange

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
44 ⁄ 22 =