spot_img
spot_img

Burkina Faso : Suspension de RFI, les organisations professionnelles des médias (OPM) condamnent

Publié le : 

Publié le : 

Dans une déclaration rendue publique, le 18 décembre 2022, les Organisations professionnelles des médias (OPM) ont dénoncé « une remise en cause de la liberté de presse (..) et une volonté de conditionner les opinions des journalistes et celles des populations en général ». Cette sortie de l’OPM fait suite à la suspension de RFI et des menaces proférées contre certains journalistes.

Par Daouda Kiekieta

Les organisations professionnelles des médias (OPM) sortent de leur silence après la suspension de Radio France internationale (RFI). 

Pour les OPM, cette suspension de RFI, couplée du harcèlement du groupe Oméga médias et des menaces contre les journalistes Newton Ahmed Barry et Lamine Traoré  est une  « remise en cause de la liberté de la presse, (..) et une volonté de dicter des contenus aux médias et de conditionner les opinions des journalistes et celles des populations en général». 

«Les Organisations professionnelles de médias signataires de la présente ( ndlr : déclaration) condamnent la suspension de RFI  » peut-on lire.

Selon ces organisations, l’argument de manquements professionnels avancé par les autorités n’est pas très convaincant. 

«La suspension de RFI le 3 décembre 2022 est regrettable pour les OPM. Elle est contraire aux principes de notre métier, le journalisme, et s’apparente à une décision hautement politique », estiment les Organisations professionnelles de médias, qui précisent que les médias ne sont pas le problème dans cette guerre injuste imposée au Burkina Faso.

Face à cette situation de «remise en cause de la liberté de presse», elles saluent la reprise de service du Conseil supérieur de la communication (CSC) à travers le  décret présidentiel portant nomination du Président du CSC. 

« Nous espérons également que c’est le début de la prise en compte sérieuse des médias dans les politiques et stratégies de lutte contre le terrorisme », ajoute la déclaration.

Les programmes de RFI ont été suspendus sur toute l’étendue du territoire le 03 décembre 2022 par les autorités de la Transition. 

«Dans un reportage diffusé ce samedi 03 décembre 2022, Radio France Internationale (RFI) se fait le relai d’un message d’intimidation des populations attribué à un Chef terroriste.

Ce média contribue ainsi à une manœuvre désespérée des groupes terroristes en vue de dissuader les milliers de Burkinabè mobilisés pour la défense de la Patrie, ramant à contre-courant des actions en cours pour la restauration de l’intégrité de notre territoire », avait évoqué le communiqué signé par le Ministre en charge de la communication, Jean Emmanuel Ouédraogo.

Lire aussi: [Entretien] Suspension de RFI, « c’est une décision d’un Etat souverain qui a été prise», Jean-Baptiste Ilboudo, ancien président de l’Observatoire burkinabè des médias et journaliste à la retraite

www.libreinfo.net 

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Burkina: Djourmité Nestor Noufé nommé Directeur général du Programme national de volontariat

Djourmité Nestor Noufé a été nommé jeudi en conseil des ministres, Directeur général du Programme national de volontariat au Burkina Faso (PNVB). Il a...

Burkina/Média: l’émission 7 infos de la télé BF1 suspendue pour 2 semaines

Au Burkina Faso, le Conseil supérieur de la communication (CSC) aurait suspendu l'émission 7 Infos de la télévision privée BF1 pour une durée de...

L’Evènement «rejette et refuse » sa suspension par le CSC

Le Conseil supérieur de la communication (CSC) a suspendu le bimensuel d'enquête L'Evènement le 19 juin 2024 selon une note rendue publique ce jeudi...

Burkina/Commission consultative du travail : 24 nouveaux membres installés

La Commission consultative du travail (CCT) a ouvert, ce 20 juin 2024 à Ouagadougou, sa première session ordinaire au titre de l’année 2024. Elle...

Burkina : le chroniqueur de BF1, Kalifara Séré, aux abonnés absents

Le consultant de la télévision privée BF1, Kalifara Séré, est dans la tourmente depuis le début de la semaine. Tout est parti de ses...
spot_img

Autres articles

Burkina: Djourmité Nestor Noufé nommé Directeur général du Programme national de volontariat

Djourmité Nestor Noufé a été nommé jeudi en conseil des ministres, Directeur général du Programme national de volontariat au Burkina Faso (PNVB). Il a...

Fête de la musique : Au-delà des cymbales et des plaidoyers

Youpi, c’est la fête de la musique ! Une manifestation qui réunit, le 21 juin de chaque année, artistes-musiciens et mélomanes de tous horizons,...

Burkina : l’économie pourrait connaître une croissance projetée de 6,0% en 2025

Le conseil des ministres du 20 juin 2024 a adopté un rapport relatif à un projet de Document de programmation budgétaire et économique pluriannuelle...

Burkina : Compte rendu du conseil des ministres du 20 juin 2024

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le jeudi 20 juin 2024, en séance ordinaire, de 09 H 00 mn à 15 H...

Burkina/Média: l’émission 7 infos de la télé BF1 suspendue pour 2 semaines

Au Burkina Faso, le Conseil supérieur de la communication (CSC) aurait suspendu l'émission 7 Infos de la télévision privée BF1 pour une durée de...