Home Culture Burkina Faso : terrorisme, 18 artistes créent un single pour «panser les...

Burkina Faso : terrorisme, 18 artistes créent un single pour «panser les cœurs meurtris»

0
collectif la Génération Chœurs d'or
collectif la Génération Chœurs d'or

Le collectif la Génération Chœurs d’or a officiellement présenté un single dénommé «Jour de gloire», le 31 août 2022 à Ouagadougou. Une chanson conçue pour saluer le courage, la bravoure et le dévouement des forces de défense et de sécurité, dans la lutte contre le terrorisme. 

Par Nicolas Bazié

A constater la foule à l’extérieur et à l’intérieur de la grande salle du CENASA, à observer les pickups pleins de policiers, de gendarmes, de militaires, des agents des Eaux et forêt, des gardes de sécurité pénitentiaire, de Sapeurs pompiers, on se rend compte de l’importance du projet « jour de gloire ».

Ce sont 18 artistes ( auteurs, compositeurs) qui se sont mis ensemble, pour apporter un réconfort aux familles des victimes du terrorisme et appeler à l’Union sacrée, pour vaincre cette vermine qu’est le phénomène du terrorisme. 

Ils ont donc créé un cocktail musical sensationnel plein d’émotions de 7 minutes, dans lequel ils motivent les troupes, leur font comprendre que les Burkinabè sont conscients de ce qui se passe. « C’est une chanson de résilience», soutient le maître de cérémonie Jacky El Feno d’entrée de jeu.  

Ce grand projet «inédit» qui fait frémir les cœurs est sous la houlette du commandant Papus, un manager d’artistes comme Floby et Eunice Goula. Il en est même le promoteur. Le collectif est composé de grandes figures emblématiques de la musique burkinabè. 

Parmi elles, les artistes Floby, Frère Malcolm, Kayawoto, Greg Burkimbila, Eunice Goula, Fadeen, Miss Tanya, Nourat, Pamika, Amzy, Barack la voix d’or, Alif Naaba, Don Sharp de Batoro, etc. A préciser que ce ne sont pas que des civils qui constituent ce collectif. Il y a également le gendarme Whe-whe et le militaire Kezy. 

 

Collectif Génération Chœur d'or

Pour tous ces artistes qui semblent avoir une vision commune pour combattre l’ennemi, l’objectif est de « panser les cœurs meurtris et changer les cœurs de pierre». Une façon aussi de contribuer à la lutte contre les terroristes qui endeuillent le pays depuis plusieurs années.

La mélodie de cette chanson a été créée par Floby et Greg Burkimbila dans un style «Pop», pour permettre à tous ces 18 artistes de se sentir à l’aise. Tous ont exprimé leur satisfaction de participer à la construction du projet. 

Ce ne sont pas d’autres personnes qui viendront construire l’histoire du Burkina Faso, ce sont les Burkinabè eux-mêmes qui le feront, indique l’artiste aux pieds nus Alif Naaba. C’est un signal fort pour dire que tout est culturel, lance le parolier Don Sharp de Batoro. 

« La culture est le commencement, la culture est la fin», a-t-il ajouté, citant Me Pacéré Titenga. Il s’agit de chanter le jour de gloire du Burkina Faso, le jour où on voit naître l’espoir, a fait comprendre le chef de chœur Narcisse Wermi. «Je n’ai pas hésité à donner ma voix pour remonter le moral des soldats parce que ce qui concerne le Burkina me concerne aussi», a laissé entendre Miss Tanya. 

«On perd le combat quand on perd le moral mais le combat est gagné quand on a le moral», confie Kezy, un militaire artiste. Ce projet selon lui, révèle l’orgueil du Burkinabè, du soldat, à savoir que «nous combattons pour préserver notre intégrité, pour que le Burkina Faso vive». « J’ai participé à ce projet à double casquette. Premièrement en tant qu’artiste et deuxièmement en tant que soldat qui part au front », renchérit-il. 

Lire aussi: Burkina Faso : lutte contre le terrorisme, « Il n’y a pas de dialogue local sans territoire», Kalifara Sere, administrateur civil

La ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Valérie Kaboré n’a pas caché sa joie d’écouter cette chanson de 18 voix.

Collectif Génération chœur d'or
La ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme

Elle déclare donc: «C’est une aventure merveilleuse qui, à n’en point douter, nous fera sortir de cette situation. Avoir ce message de la classe culturelle, croyez-moi, je dois vous dire que je suis une ministre de la Culture comblée. Je suis convaincue que par notre culture, nous allons accompagner la défense. Le vrai but c’est d’atteindre la victoire».

www.libreinfo.net

info instantanées libre info moov orange

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
8 × 16 =