Home A la une Burkina Faso : Un collectif d’associations porte plainte en justice contre la Paroisse...

Burkina Faso : Un collectif d’associations porte plainte en justice contre la Paroisse Saint Pierre de Gounghin

Burkina Faso Paroisse Saint Pierre de Gounghin Ouagadougou
Une vue extérieure de la Paroisse Saint Pierre de Gounghin

La Paroisse Saint Pierre de Gounghin à Ouagadougou a incinéré en son sein, plusieurs fétiches, au moins soixante-dix, le 20 avril 2021 selon nos confrères de Lefaso.net qui avaient rendu l’information publique. Les images de l’incinération avaient fait le tour de la toile. Ces objets appartenaient à des fidèles chrétiens qui ont décidé de s’en débarrasser. Une action qui a suscité de vives critiques et l’indignation chez plusieurs burkinabè.

 

Par La Rédaction

Depuis l’incinération de fétiches par la Paroisse Saint Pierre de Gounghin, plusieurs associations se sont indignées. Ainsi Libreinfo.net a appris que des associations ont décidé de porter plainte ce mercredi 28 avril 2021 contre la Paroisse Saint Pierre de Gounghin. C’est le « Cadre deux heures pour Kamita », un mouvement estudiantin et panafricaniste, qui est porteur de la plainte collective. Les autres plaignants sont entre autres, le Haut conseil national des dozos du Burkina Faso, Koombi Culture, cultuel, Faso Kudumdé, Miirya, Maaya Blon et Afrik Talents.

Selon les membres du collectif, la Paroisse Saint Pierre de Gounghin est poursuivie pour profanation par incinération de biens et patrimoine culturel, atteinte à la dignité d’une communauté religieuse (traditionalistes-Animistes), diffamation d’un groupe religieux et médiatisation d’acte de vandalisme religieux.

Selon des explications des prêtres qui ont procédé à l’incinération des fétiches, des familles ont contacté l’Eglise pour faire part de leur volonté de se débarrasser de leurs fétiches. L’Eglise aurait ainsi invité les fidèles concernés à venir déposer librement leurs fétiches dans un lieu choisi de la paroisse pour être incinérés. Cependant, le collectif d’associations qui porte la plainte contre la Paroisse Saint Pierre de Gounghin ne voit pas d’un bon œil cette incinération publique des fétiches.

www.libreinfo.net