Home Politique Burkina Faso : un nouveau mouvement «gravement préoccupé», par la situation du...

Burkina Faso : un nouveau mouvement «gravement préoccupé», par la situation du pays

0
Front patriotique
Les membres du comité de pilotage du Front patriotique

Un nouveau mouvement fait son entrée dans l’arène politique burkinabè, il est dénommé Front patriotique. Composé d’organisations citoyennes, de mouvements et de partis politiques, le front  a été officiellement présenté au public le 4 août 2022. Ses membres disent être préoccupés par la situation du pays. 

Par Nicolas Bazié 

33 organisations sont membres du Front patriotique. A son sein, on note le mouvement Brassard Noir, le Balai citoyen, le Centre Valère Somé, le PAREN, le Forum Ditanyé, le MPP, l’OPA/BF, l’UNIR/MPS, etc.

Les membres du comité de pilotage sont au nombre de huit, chapeautés par un Coordonnateur du nom de Bitiou Nama Germain. Il est le fondateur du journal d’investigation l’Évènement. 

«Gravement préoccupés» par la situation sécuritaire du pays, le partage équitable, ces associations et partis politiques ont décidé, «librement et en toute conscience » d’unir les efforts, pour mener un combat commun: celui d’œuvrer à l’avènement d’institutions démocratiques fortes et pérennes, répondant aux aspirations légitimes du peuple burkinabè, et en mesure de mettre fin aux coups d’État militaires dans la vie politique du pays.

Front patriotique
Nama Bitiou Germain, coordonnateur du Front patriotique

Le Front patriotique entend également poursuivre en justice, les auteurs du «discrédit sur la décision de justice » rendue par le tribunal militaire, contre l’ancien Président Blaise Compaoré. 

Ce « vaste» mouvement politique citoyen  présenté le 4 août,  a pour slogan : « Prenons le destin de notre patrie en main», car étant convaincu que cette même patrie est «en danger». 

Lire aussi: Burkina Faso : le Front patriotique dénonce des « menaces d’arrestation » à l’encontre de ses camarades

« Elle a besoin de nous et en signant cette charte, nous répondons présents», a affirmé le coordonnateur du Front patriotique Bitiou Nama Germain. Selon lui, aucun combat ne peut se gagner sans stratégie. « Notre dynamique est de cibler les priorités», a-t-il fait savoir.

A ses dires, le pouvoir du MPSR est arrivé par le mensonge et la ruse. Mais la réalité a fini par le rattraper, soutient le fondateur du journal d’investigation l’Évènement. « Il s’est rendu coupable de parjure et de haute trahison (…) La roue de l’histoire tourne», renchérit Nama Bitiou. 

Il ironise en ces termes : « Le Front patriotique ne se bat pas pour la chose, il se bat pour faire barrage à ceux qui veulent faire de la patrie leur chose». 

Les membres du Front patriotique disent vouloir se donner les moyens d’aller à Dori, Kaya et bien d’autres localités, pour créer des micro-fronts. Le 16 septembre 2022, c’est la date choisie pour lancer les activités du front. 

www.libreinfo.net

SENS Appel à contribution militante et population

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
22 − 2 =