Home Société Burkina Faso :  Une coalition d’OSC appelle le capitaine Traoré à la...

Burkina Faso :  Une coalition d’OSC appelle le capitaine Traoré à la vigilance

0
Mouvement je refuse
Les conférenciers du jour

Le mouvement « je refuse», a tenu une conférence de presse le mercredi 12 octobre 2022 à Ouagadougou. La coalition appelle le président du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR 2),  le capitaine Ibrahim Traoré à se méfier des citoyens porteurs de la «primauté du ventre» et se concentrer exclusivement sur la libération du pays. 

Par Rama Diallo

Pour le mouvement je refuse, L’intérêt supérieur de la nation doit primer sur tout, et le chef de l’Etat, le capitaine Ibrahim Traoré doit faire attention à toutes ces personnes qui sont guidées uniquement par leur propre intérêt. C’est en substance ce que le Mouvement «Je refuse», a dit ce 12 octobre. 

«Le mal du pays est profond. Des gens sont prêts à applaudir la médiocrité cancéreuse pourvu que leur ventre soit seulement plein», a laissé entendre le coordonnateur du mouvement, Ki Oscar Séraphin. Il estime que ce genre de comportement est une forme de terrorisme. 

C’est pourquoi il invite le président du (MPSR2) à se concentrer sur la libération du pays. Et aussi à travailler pour le peuple. « Tout commence par le peuple et finit par le peuple. Il est l’alpha et l’oméga», soutient Ki Oscar Séraphin.

Le capitaine ne doit pas trahir cette petite dose de confiance que le peuple a placée en lui, a lâché le coordonnateur de la coalition. 

Autre point abordé par le Mouvement, c’est la question des divergences constatées au sein de l’armée. Il trouve qu’il est plus que nécessaire maintenant que l’armée taise ces divergences pour lutter efficacement contre le terrorisme. 

« L’armée doit montrer au peuple qu’elle est prête à conjuguer ses divergences au passé et faire front commun pour le bonheur de ce peuple», confient les conférenciers du jour. 

Selon le coordonnateur du mouvement, pour vaincre le terrorisme, il faut un sursaut patriotique collectif. « Nous refusons désormais toutes actions contraires à la volonté du peuple. Nous invitons tous les patriotes afin que nous conjuguions nos efforts pour un Burkina Faso de paix et de prospérité», a exhorté Ki Oscar Séraphin. 

Oscar Séraphin et ses camarades  ont également dénoncé l’organisation à la hâte des assises nationales, avant de s’interroger sur l’identité des forces vives qui devront participer. 

Le mouvement «je refuse» est une coalition de mouvements de la société civile. Cette coalition est née suite aux événements du 30 septembre 2022. Elle a pour objectif de veiller à la bonne marche de la Transition afin que le Burkina Faso ne soit pas confié à des «incapables», explique le coordonnateur du mouvement Ki Oscar Séraphin. 

www.libreinfo.net 

info instantanées libre info moov orange

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
26 × 1 =