Home Sécurité Burkina Faso: vers la création de formations militaires dans les provinces

Burkina Faso: vers la création de formations militaires dans les provinces

0
création de formations militaires
Image illustrative des soldats burkinabè

L’armée veut créer des formations militaires dans certaines provinces et aussi procéder au repositionnement des bataillons pour un bon maillage territorial. L’information a été donnée par le porte-parole du gouvernement, Lionel Bilgo du Conseil des ministres du mercredi 10 août 2022 à Ouagadougou. Ces mesures viennent après plusieurs autres décisions prises lors de la rencontre entre le Président Paul-Henri Damiba et le Conseil supérieur de la défense le lundi 20 juin dernier. 

Par Tatiana Kaboré

L’armée dans sa dynamique de monter en puissance et surtout de mettre en application sa stratégie de maillage territorial veut mettre en place un plan qui va lui permettre de renforcer sa présence dans certaines localités et surtout d’être plus efficace et plus proche des populations, indique le gouvernement. 

A cet effet, le porte parole du gouvernement, Lionel Bilgo a fait savoir qu’il y aura dans les semaines et mois à venir, la création de formations militaires dans certaines provinces ainsi que le repositionnement des bataillons suivant un meilleur plan de maillage territorial.

Il a aussi fait cas de la délocalisation ou la relocalisation de certaines unités.  «Tout ceci pour garantir une meilleure efficacité dans la lutte contre le terrorisme et surtout apporter la quiétude aux populations dans les zones rurales et périurbaines», a-t-il indiqué.

Lire aussi: Burkina Faso: « Il n’est pas possible de déployer des militaires au pied de chaque pylône ou de chaque pont » ( LCL Didier Yves Bamouni)

Outre la création de formations militaires dans certaines provinces ainsi que le repositionnement des bataillons suivant un meilleur plan de maillage territorial et la délocalisation ou la relocalisation de certaines unités, d’autres décisions majeurs avaient été prises à l’issue de la rencontre du Conseil supérieur de la défense le 20 juin dernier. 

L’une des décisions est la création d’une brigade de veille et de défense patriotique qui va regrouper l’ensemble des volontaires pour la défense de la patrie (VDP). 

L’autre décision concerne la mise en place de deux zones d’intérêts militaires dans les régions de l’Est et du Sahel où toute présence ou activité humaine a été interdite. 

www.libreinfo.net

info instantanées libre info moov orange

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
7 − 2 =