Home Economie Burkina Faso: vers la dissolution de la Caisse des dépôts et consignations...

Burkina Faso: vers la dissolution de la Caisse des dépôts et consignations (CDC)

0
Caisse des dépôts et consignations
Le siège de la Caisse des dépôts et consignations du Burkina Faso

Le Conseil des ministres du mercredi 17 août 2022 a décidé de suspendre puis dissoudre prochainement la Caisse des dépôts et consignations (CDC). Un disfonctionnement de l’institution dirigée par l’ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba est l’une des raisons évoquées.

Par Daouda Kiekieta

« La Caisse des dépôts et consignations (CDC-BF) fait face à des difficultés et risques de plusieurs ordres, empêchant l’institution de disposer de toute la plénitude de ses capacités opérationnelles», justifie le gouvernement.

Il ajoute que le Conseil des ministres a donc décidé de la suspension immédiate des activités de la CDC-BF, de la réalisation d’un audit et de la mise en place d’une commission à l’effet d’analyser les procédures pour sa dissolution.

Pour le gouvernement, ces difficultés qui empêchent le bon fonctionnement de la CDC-BF existent depuis sa création en 2017.

Depuis juillet 2019, l’institution est dirigée par l’ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba, par ailleurs, son premier Directeur général.

La CDC-BF est sous la surveillance d’une commission composée de 11 membres nommés pour un mandat de trois ans non renouvelable.

Ces 11 membres sont composés de 5 députés au titre de l’Assemblée nationale dont 3 de la majorité et 2 de l’opposition, 3 membres au titre du ministère de l’Economie, des finances et du développement, 1 représentant de la Cour des comptes et 2 experts reconnus pour leurs compétences et désignés, l’un par le Président du Faso et l’autre par le Président de l’Assemblée nationale.

Créée en 2017, la Caisse des dépôts et consignations du Burkina Faso a pour missions d’assurer la collecte et la mobilisation de ressources financières longues, ainsi que le financement des projets d’investissements structurants notamment, en matière d’infrastructures économiques et sociales, de même que la restauration des entreprises à caractère stratégique en difficulté.

Lire aussi: Interview: « La CDC-BF ne pourra pas être utile au présent PNDES mais un atout pour les futurs plans » (Pierre Claver Damiba économiste )

www.libreinfo.net

info instantanées libre info moov orange

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
14 − 8 =