Home Non classé Burkina Faso : Vinta Somé,un nouveau général de brigade dans les rangs...

Burkina Faso : Vinta Somé,un nouveau général de brigade dans les rangs de l’armée

0
Vinta Somé
Le colonel-major Vinta Somé élevé au rang de général de brigade des forces armées nationales

Le colonel-major Vinta Somé a été élevé au rang de général de brigade des forces armées nationales. C’est un décret signé par le Président Paul-Henri Damiba qui l’a élevé au grade de général . Du haut de ses 58 ans, Vinta Somé est militaire respecté à l’épaisse expérience opérationnelle. Il entre désormais dans le cercle restreint des généraux de l’armée burkinabè.

Par Daouda Kiekieta 

Le général Vinta Somé, qui fêtera ses 58 ans le 22 septembre prochain, est un militaire respecté, possédant une expérience militaire épaisse. « C’est quelqu’un de très humble et un travailleur chevronné »explique à Libreinfo.net, un officier de l’armée burkinabè qui a côtoyé le nouveau général dans plusieurs travaux.

«Je peux juste dire que c’est un officier très humble et très efficace », ajoute un  autre officier de l’armée.

Cet Ancien Enfant de Troupe (AET) a débuté sa carrière dans la prestigieuse  Académie militaire Georges Namoano de Pô dans la région du Centre-Sud, où il y est intégré en 1985.

 

Né le 22 septembre 1964, Vinta Somé, que d’autres appellent  « officier sac-à-dos », a, progressivement gravi les échelons pour se retrouver au sein du cercle restreint des généraux de l’armée grâce à son abnégation au travail.

Diplômé d’état-major à Koulikoro au Mali en juin 2001, il peut se prévaloir d’une vaste expérience de terrain.

Il a fait ses preuves en tant que chef de section opérations de maintien de la paix à l’état-major général des armées, puis en tant que chef de corps du régiment de commandement et de soutien, de février à mai 2004. Il devient lieutenant-colonel en 2005.

À partir de 2008, le nouveau général de brigade gravit peu à peu les échelons et s’investit dans la formation des jeunes militaires. D’août 2008 à septembre 2009, il dirige l’Ecole nationale des sous-officiers d’Active (ENSOA).

En novembre 2009, il fait son retour à l’Académie militaire Georges Namoano (AMGN) en tant que commandant.

De 2011 à 2015, il a dirigé le Prytanée Militaire de Kadiogo (PMK). C’est cette école qui a pour mission de former des jeunes gens destinés aux carrières militaires et civiles, au profit du Burkina Faso et des pays de la sous-région.

Une nomination qui s’inscrit dans une vaste réorganisation profonde de l’armée

Depuis l’arrivée des militaires au pouvoir, le 24 janvier 2022, plusieurs fonctions au sein de l’armée ont connu un vaste réaménagement. Des postes stratégiques aux postes opérationnels, on assiste à des nouvelles nominations.

En effet, le nouveau Général de Brigade a endossé des responsabilité les plus difficiles attestant ainsi son dévouement pour l’intérêt de la nation, selon un gradé  de l’armée. « Les responsabilités les plus difficiles lui étaient confiées », affirme un officier.

Cependant, le Général Vinta Somé, croirait à une réorganisation profonde pour relever les défis du moment. Il aurait même décliné une proposition de nomination à la tête de l’Etat major général des Armées, selon une source militaire.

« Son dernier acte a été le refus d’être Chef d’Etat Major Général des Armées. Car, il savait bien que sans une réorganisation profonde des unités de l’armée, il est difficile d’atteindre des résultats probants », pense notre source.

Il avait été porté intérimaire de l’État major général des armées avant d’être remplacé par le colonel major David Kabré.

Avant l’intervention du coup d’Etat le 24 janvier 2022, Vinta Somé avait été nommé, le 06 octobre 2021, au poste de chef d’État major général adjoint des armées.

Cette nomination  du Colonel-major d’alors, s’inscrivait également dans un  vaste changement des chefs militaires opéré par le président déchu Roch Kaboré.

Cette vague de changement avait propulsé l’actuel président Paul-Henri Damiba à la tête de la troisième  région militaire, qui couvre Ouagadougou, Koudougou, Fada N’Gourma Tenkodogo et Manga.

On croyait à une nomination de l’actuel chef d’état major général des armées (CEMGA) au grade de général comme on a coutume de voir au Burkina Faso. Nommé CEMGA en février 2022 par le président de la Transition Paul Henri Damiba, le Colonel  major David Kabré devra encore attendre.

www.libreinfo.net 

info instantanées libre info moov orange

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
14 ⁄ 14 =