Home Société Burkina Faso : WANEP forme des acteurs éducatifs à la lutte contre...

Burkina Faso : WANEP forme des acteurs éducatifs à la lutte contre la consommation de la drogue en milieu scolaire

0
WANEP Burkina
Photo de famille des participants à l'atelier de WANEP Burkina

WANEP/Burkina (Réseau Ouest Africain pour l’édification de la paix/Burkina Faso) a clôturé le 25 mars 2022 à Ouagadougou, son atelier de formation des acteurs éducatifs sur la consommation de la drogue en milieu scolaire. La formation a porté sur les méthodes de sensibilisation contre la drogue en milieu scolaire.

Par Nicolas Bazié

Une vingtaine de participants ont bénéficié de la formation durant 48 h. Les participants à l’atelier de WANEP Burkina, ont été outillés sur les techniques de détection des cas de consommation de drogue en milieu scolaire.

WANEP Burkina
Hato Maré, responsable jeunesse et éducation à WANEP Burkina

Ils ont aussi pris connaissance des types de drogues qui sont consommées en milieu scolaire. Il s’agit de la cocaïne, l’héroïne entre autres. «Nous sommes partis du constat que la consommation de la drogue prend de l’ampleur dans les écoles. C’est pourquoi nous avons jugé nécessaire de former l’administration, les enseignants et les parents d’élèves. Et ce, sur les méthodes de sensibilisation et les techniques de prises en charge des élèves sous l’effet des stupéfiants », a indiqué Hato Maré, responsable jeunesse et éducation à WANEP Burkina.

Les responsables de WANEP Burkina attendent des résultats de la part des bénéficiaires de la formation. « Nous attendons d’eux, qu’ils initient des séances de sensibilisation selon leurs moyens, pour résorber un tant soit peu le phénomène », souligne Hato Maré.

Elle dit reconnaître que la question de la consommation de la drogue est très complexe, en ce sens que cela implique plusieurs acteurs à la fois. Néanmoins, soutient-elle, il est important d’aider ceux qui en consomment déjà à arrêter et d’empêcher ceux qui avaient l’intention d’en consommer à renoncer.

La police passe par la répression pour combattre le phénomène, mais l’enseignant doit user de la sensibilisation, lance la responsable jeunesse et éducation de WANEP Burkina.

La santé est menacée

Qu’est-ce qui peut bien pousser un élève à se lancer dans la consommation de la drogue ? Raïnatou Nikiema a peut-être la réponse. Étudiante en 3eme année de management de la qualité, elle a évoqué quelques raisons que sont le manque de considération en famille (affection et temps des parents) et la mauvaise compagnie à l’école ou ailleurs.

Durant la formation, Raïnatou Nikiema a retenu que la drogue conduit à un changement de comportement chez celui ou celle qui s’adonne à sa consommation. Non seulement sa santé est menacée mais il/elle est aussi un danger pour son entourage, a-t-elle dit. Et d’ajouter : « On doit vraiment mettre les moyens pour lutter contre ce problème ».

Elle déclare que la séance d’apprentissage est à apprécier. « J’ai trouvé la formation très intéressante. Les participants étaient pertinents dans les échanges. J’ai appris beaucoup de choses et je sais qu’elles vont me servir », se réjoui Mme Nikiema.

Les participants ont remercié WANEP Burkina pour cette formation « enrichissante », qui leur permettra désormais, de mieux lutter contre le fléau dans les établissements scolaires.

« C’est une mission accomplie »

Eirene est une ONG allemande qui intervient dans la recherche de la paix au Sahel et pour un changement de comportement. Elle appui techniquement et financièrement ses partenaires. François Tendeng travaille pour le compte de cette ONG qui est partenaire de WANEP Burkina, en tant que coopérant international.

A l’en croire, Eirene veut contribuer à éradiquer la délinquance en milieu scolaire. Elle appui WANEP Burkina dans ce sens. « Nous appuyons nos partenaires qui voient les urgences et les nécessités dans l’atténuation de certaines choses qui ne sont pas d’intérêt général », a-t-il laissé entendre.

Optimiste, François Tendeng dit être convaincu que la formation sera bénéfique aux différents participants, dans la lutte contre la consommation de la drogue par les élèves. « C’est une mission accomplie », conclu le coopérant international.

Selon une étude menée en 2019 par le Comité national de Lutte contre la Drogue, le taux de prévalence de la consommation de drogues en milieu scolaire est de 6,11% alors que ce taux était de 1,9% en 2011 à Ouagadougou.

Œuvrer pour la justice sociale

WANEP est une organisation qui a été fondée en 1998. Elle œuvre pour la promotion de la paix, le respect des droits de l’homme et la justice sociale.

Il regroupe 15 États de l’Afrique de l’Ouest avec plus de 500 organisations membres. Son siège est à Accra au Ghana.

Au Burkina Faso, le réseau collabore avec une quinzaine d’organisations membres issus des organisations de la société civile burkinabé.

Lire aussi: Drogue au Burkina : un plan national de lutte contre le phénomène en cours d’élaboration

www.libreinfo.net

info instantanées libre info moov orange

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
7 × 23 =