spot_img
spot_img

Burkina-Pétanque : Comment ces femmes sont devenues joueuses de boules

Publié le : 

Publié le : 

Au Burkina Faso, les femmes qui jouent aux boules ne sont pas nombreuses. Nous avons rencontré quelques-unes à l’occasion de la 2è édition du tournoi de jeu de pétanque dénommé le «  King ». Elles expliquent les raisons qui les ont poussées dans cet univers sportif dominé par les hommes, leurs difficultés et rêves. 

Par Natabzanga Jules Nikièma

Les motivations des femmes pour ce sport sont diverses et varient d’une bouliste à une autre.

Adama Zoungrana pratique le jeu de pétanque depuis plus de sept ans. Elle a participé à différentes compétitions au plan national.

Elle a débuté avec Wendyam, son premier club avant de démissionner pour « AJPP » où elle y joue actuellement.

« Les débuts ont été difficiles. J’observais les hommes jouer.»
« Les débuts ont été difficiles. J’observais les hommes jouer.»

Selon elle, tout est parti d’un rêve qu’elle a transformé en réalité. « Les débuts ont été difficiles. J’observais les hommes jouer. Une nuit, comme des songes ou des rêves, je me voyais en train de jouer aux boules et j’étais heureuse. » révèle Adama Zoungrana.

Le lendemain, elle dit en avoir parlé à des amis qui l’ont encouragée et « je me suis mise dedans», indique-t-elle, toute joyeuse.

Quant à Zemdé Ouoba, elle a été d’abord vendeuse ambulante lors des compétitions de pétanque. C’est de là que lui est venu l’envie de se lancer dans le jeu, il y a une dizaine d’années.

« J’étais vendeuse ambulante. Je suivais les joueurs de pétanque pour vendre. Et un jour, j’ai décidé d’essayer. Et c’est ainsi que c’est parti », explique-t-elle.

Pour sa part, Wendy Kiendrebeogo explique que son amour et sa passion pour le jeu de pétanque remonte à son enfance.

« J’avais entre 11 à 15 ans je crois. C’est un grand frère du quartier qui m’a motivée parce que je le suivais pour aller voir ses matchs. Et ça m’a donné l’envie de jouer. » dit-elle.

« J’ai eu des difficultés avec des hommes mais avec la passion, j’ai pu surmonter.» Wendy Kiendrebeogo
« J’ai eu des difficultés avec des hommes mais avec la passion, j’ai pu surmonter.» Wendy Kiendrebeogo

Notre interlocutrice, Wendy a débuté avec le « club Télespore » avant de rejoindre la « Liberté ». Actuellement, pensionnaire de « JPP club », elle se dit aguerrie.

Des difficultés

Wendy et ses deux camarades se sentent au milieu des hommes qui pratiquent le jeu de pétanque. Cela ne se passe pas sans difficultés.

Selon elle, « dès le début, ça ne me disait rien. Après cela, j’ai eu des difficultés avec des hommes mais avec la passion, j’ai pu surmonter.» dit-elle.

« Aujourd’hui, je vois des sœurs s’intéresser au jeu de pétanque et cela me rassure. Je vois que je ne serai pas seule à jouer à la pétanque. Je suis contente. Cela me motive à persévérer et m’encourage à jouer », dit-elle.

Mme Ouoba souligne qu‘«au milieu des hommes, ce n’est pas facile pour nous les femmes. Souvent, tu verras même des petits enfants (ndlr : garçons), te parler mal. Mais, il faut supporter », indique-t-elle.

Des femmes qui jouent aux boules de pétanque
Des femmes qui jouent aux boules de pétanque

Lors de la 50e édition des championnats du monde de pétanque tenue au Bénin du 08 au 17 septembre 2023, Wendy et Fati ont fait partie de la délégation des supporters burkinabè qui ont accompagné les Etalons Boulistes.

Une motivation supplémentaire pour leur seul rêve : remporter la coupe du monde.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Voice Academy : 14 impétrants prêts pour les métiers de la voix parlée

La Voice Academy a organisé, ce samedi 20 juillet 2024 à Ouagadougou, la remise des attestations de fin de formation aux étudiants de sa...

Ligue de football du Nord : Pas de consensus pour l’élection du président  

Dans la région du Nord, deux candidats sont en lice pour le poste de président de la Ligue régionale de football. Il s’agit de...

Niger : Ibrahim Traoré et Assimi Goïta décorés de la Grand-Croix de l’Ordre National

Le chef de l'État du Niger, le Général de brigade Abdourahamane Tiani, a signé, ce vendredi 19 juillet 2024, deux décrets élevant le Président...

Burkina/Campagne agricole : Le manque de pluie inquiète des agriculteurs

Le gouvernement burkinabè a lancé une offensive agricole. Malheureusement, la saison pluvieuse, capricieuse, lance, elle aussi, sa contre-offensive et inquiète les paysans. De Lallé...

Affaire parcelles de Pala : Rendez-vous le 25 juillet pour le verdict

Poursuivis pour avoir accepté des cadeaux ou un avantage indu en lien avec leurs fonctions dans le cadre de l'aménagement de la zone de...
spot_img

Autres articles

Voice Academy : 14 impétrants prêts pour les métiers de la voix parlée

La Voice Academy a organisé, ce samedi 20 juillet 2024 à Ouagadougou, la remise des attestations de fin de formation aux étudiants de sa...

Ligue de football du Nord : Pas de consensus pour l’élection du président  

Dans la région du Nord, deux candidats sont en lice pour le poste de président de la Ligue régionale de football. Il s’agit de...

Niger : Ibrahim Traoré et Assimi Goïta décorés de la Grand-Croix de l’Ordre National

Le chef de l'État du Niger, le Général de brigade Abdourahamane Tiani, a signé, ce vendredi 19 juillet 2024, deux décrets élevant le Président...

Burkina/Campagne agricole : Le manque de pluie inquiète des agriculteurs

Le gouvernement burkinabè a lancé une offensive agricole. Malheureusement, la saison pluvieuse, capricieuse, lance, elle aussi, sa contre-offensive et inquiète les paysans. De Lallé...

Affaire parcelles de Pala : Rendez-vous le 25 juillet pour le verdict

Poursuivis pour avoir accepté des cadeaux ou un avantage indu en lien avec leurs fonctions dans le cadre de l'aménagement de la zone de...