spot_img

Burkina : Fonds minier de développement, plus de 48 milliards FCFA récoltés en 2022

Publié le : 

Publié le : 

Plus de 48 milliards FCFA ont été récoltés en 2022 au titre du Fonds minier de développement local (FMDL), selon le rapport de suivi du FMDL de l’Organisation pour le Renforcement des Capacités de Développement (ORCADE), consulté par Libreinfo.net. Cette somme a été mobilisée grâce à la contribution de l’Etat et aux projets miniers et de carrières.

Par Daouda Kiekieta

Une dizaine de sociétés minières ont mobilisé au cours de l’année 2022, un montant total de 48 milliards 006 millions 564 mille 890 mille virgule quatre francs CFA (48 006 564 890, 04 F CFA) au profit du Fonds minier de développement local. Ce montant est en baisse par rapport à 2021 où 49 851 651 414 FCFA avaient été enregistrés.

Au premier semestre de l’année, 17 sociétés minières étaient assujetties au paiement du FMDL dont 11 ont effectivement payé soit un taux de recouvrement de 64,71 %. Parmi ces dernières qui n’ont pas effectué le paiement,  4 étaient en arrêt d’activités.

Au deuxième semestre, 14 sociétés minières étaient assujetties dont 12 ont effectivement versé leur contribution, soit un taux de paiement de 85,71 %. A la même période, ce sont 18 sociétés de carrières sur 40  qui ont effectué des paiements, soit un taux de recouvrement de 45 %.

Les contributeurs du FMDL

Trois acteurs que sont l’Etat, les sociétés minières et les sociétés d’exploitation des substances de carrières contribuent au Fonds minier de développement local (FMDL).

Ainsi, l’Etat prélève 20% sur le montant payé par chaque projet minier au titre des royalties, pour reverser au Fonds minier. Il prélève également 20% sur le montant des taxes d’exploitation que paie chaque société de carrières, pour reverser au Fonds minier.

En outre, chaque société minière et société de carrière en phase de production prélève 1% de son chiffre d’affaires mensuel qu’il reverse au Fonds minier. 

Les bénéficiaires

Les bénéficiaires directs du Fonds minier de développement local sont les 351 communes et les 13 conseils régionaux du Burkina Faso pour mettre en œuvre leurs projets de développement structurants.

Les communes ayant bénéficié les grosses parts du FMDL sont Houndé (près de 2 milliards FCFA), Boudry, Falangoutou  et Gorom-Gorom avec plus 1,6 milliards FCFA chacune.

Quant aux régions, ce sont les conseils régionaux du Sahel et de la Boucle du Mouhoun qui ont bénéficié des montants supérieurs à 500 millions au premier semestre.

Les autres bénéficiaires indirects sont les populations à la base qui devront voir leurs conditions de vie s’améliorer grâce à la mise en œuvre des projets.

www.libreinfo.net 

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...

Burkina :La méthode japonaise «Do-nou » expliquée aux responsables de l’entretien routier

Le ministère des Infrastructures et du Désenclavement en collaboration avec l’Agence internationale de la coopération Japonaise (JICA) a effectué une sortie de terrain, ce...

Sécurité: à Tougan les populations saluent le retour régulier des convois

Les déplacements des populations de Tougan, sont de moins en moins pénibles depuis quelques semaines. Et pour cause, les convois escortés par les Forces...
spot_img

Autres articles

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...

Burkina :La méthode japonaise «Do-nou » expliquée aux responsables de l’entretien routier

Le ministère des Infrastructures et du Désenclavement en collaboration avec l’Agence internationale de la coopération Japonaise (JICA) a effectué une sortie de terrain, ce...

Sécurité: à Tougan les populations saluent le retour régulier des convois

Les déplacements des populations de Tougan, sont de moins en moins pénibles depuis quelques semaines. Et pour cause, les convois escortés par les Forces...