spot_img
spot_img

Burkina : 215 milliards F.CFA pour soutenir les populations vulnérables à l’insécurité alimentaire et à la malnutrition en 2023

Publié le : 

Publié le : 

Le Président de la Transition, Chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim TRAORE, a présidé ce mercredi 17 mai 2023, le Conseil des ministres qui a examiné plusieurs dossiers soumis à son ordre du jour et pris des décisions importantes sur la vie de la nation, selon le ministre Porte-parole du gouvernement, Jean-Emmanuel OUEDRAOGO.

Au titre du ministère de la Justice et des Droits humains, chargé des relations avec les institutions, le Conseil a adopté un projet de décret relatif au casier judiciaire central.

« Nous avons entrepris au niveau du ministère un processus pour digitaliser la délivrance du casier judiciaire. En clair, nous souhaitons qu’à terme, chaque Burkinabè puisse, au lieu où il se trouve, pouvoir demander un casier judiciaire en ligne et se faire délivrer le document en ligne », a indiqué le ministre en charge de la justice, Mme Bibata NEBIE/OUEDRAOGO.

Selon elle, l’avantage de ce processus est qu’il permet d’avoir un document fiable avec la centralisation des informations sur les personnes condamnées.

Pour le compte du ministère de l’Agriculture, des Ressources animales et halieutiques, le Conseil a adopté le Plan de réponse et de soutien aux populations vulnérables à l’insécurité alimentaire et à la malnutrition pour l’année 2023. «Le plan a pour objectif d’améliorer l’accès à l’eau potable, aux intrants agricoles et aux équipements de production, mais aussi d’améliorer l’alimentation pour le bétail », a soutenu le ministre en charge de l’agriculture, Dénis OUEDRAOGO.

Ce plan, d’un coût global de 215 milliards de FCFA dont 70% est déjà mobilisé à ce jour, a introduit des innovations par rapport à sa configuration initiale qui accordait une place importante à l’assistance. Pour le ministre Dénis OUEDRAOGO, le gouvernement a donné des orientations pour qu’une partie de ces ressources consacrées à l’assistance puisse être utilisée pour soutenir la production afin d’améliorer la résilience des personnes concernées et en vue de l’atteinte des objectifs de production de la campagne humide 2023.

Au titre du ministère du Développement industriel, du Commerce, de l’Artisanat et des Petites et Moyennes entreprises, le Conseil a approuvé la demande d’inscription des médicaments pharmaceutiques de spécialités sur la liste des biens et services soumis à la règlementation des prix.

Le ministre en charge du commerce, Serge PODA a indiqué qu’il y a deux types de médicaments en matière de produits de santé au Burkina Faso, à savoir les médicaments essentiels génériques et les médicaments de spécialités.

« Eu égard à l’actualité récente qui nous a permis de constater la flambée généralisée des prix des produits de spécialités dans les officines pharmaceutiques, ce rapport adopté nous permet de poursuivre la procédure en la matière pour fixer désormais des marges plafonds sur les prix des produits de spécialités », a indiqué le ministre Serge PODA.

Direction de la communication de la Présidence du Faso

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Campagne anti-larvaire au Burkina : le ministère de la santé à l’offensive contre le palu et la dengue

Le ministre en charge de la santé, Robert Kargougou, a lancé, le mardi 11 juin 2024 à Ouagadougou, les activités de lutte anti-larvaire. Des...

Santé: «La sécurité sanitaire des aliments : préparons-nous à l’imprévu», Pr Mamoudou Dicko

Le texte suivant est une réflexion du Pr Mamoudou Dicko à l’occasion de la Journée Internationale de la Sécurité Sanitaire des Aliments ! Depuis 2018,...

Journée sans tabac:Jean Arnaud Sawadogo remporte le prix Media Awards 2024

L'Alliance pour le Contrôle du Tabac en Afrique (ACTA) a procédé à la remise officielle du prix Media Award lors de la Journée mondiale...

Tabagisme : L’ACONTA pour une législation antitabac au Burkina

L’Afrique contre le tabac (ACONTA) a fait un plaidoyer ce 31 mai 2024, à Ouagadougou, pour une législation antitabac au Burkina Faso. Un plaidoyer...

Burkina : Ziniaré célèbre la 8e Journée mondiale de la gestion de l’hygiène menstruelle

La 8e Journée internationale de la gestion de l’hygiène menstruelle a été célébrée à Ziniaré, région du Plateau Central au Burkina Faso, le mardi...
spot_img

Autres articles

Djibo (Soum): un taux de réussite de 91,77% au CEP 2024

Les résultats du Certificat d'études primaires (CEP) session 2024 de la commune de Djibo, chef-lieu de la province du Soum sont tombés jeudi et...

Suisse: Alassane Ouattara au sommet sur la paix en Ukraine

Le Président ivoirien Alassane Ouattara a quitté Abidjan ce vendredi 14 juin 2024 pour la Suisse où il participera au premier sommet sur la...

Ouagadougou : La réhabilitation des Avenues Yennenga et Moogho en marche

Le ministre d'État chargé de la Communication, Jean Emmanuel Ouédraogo, accompagné du ministre des Infrastructures, Adama Luc Sorgho, a officiellement lancé les travaux de...

Burkina/Don de sang : Le Capitaine Ibrahim Traoré se saigne pour sauver des vies

Le président du Faso, le Capitaine Ibrahim Traoré, a donné son sang ce 14 juin 2024, lors d'une opération de collecte de sang, organisée...

Niger : Mohamed Bazoum ne bénéficie plus d’immunité présidentielle !

La Cour d'Etat du Niger a levé ce 14 juin 2024, l'immunité de l’ancien président Mohamed Bazoum, annoncent plusieurs médias.  Par Nicolas Bazié Mohamed Bazoum ne...