spot_img
spot_img

Burkina : insertion des jeunes dans l’économie informelle, plus de 3000 demandes de stages

Publié le : 

Publié le : 

Le Président de la Transition, le Capitaine Ibrahim Traoré, a reçu en audience le lundi 13 novembre 2023 à Ouagadougou, le Conseil national de l’économie informelle du Burkina Faso. Les discussions ont porté entre autres sur la problématique de l’insertion socioprofessionnelle des jeunes.

Par André-Martin Bado

Le 17 janvier 2023, le président de la transition, le capitaine Ibrahim Traoré, avait souhaité, dans un appel à l’Université Joseph Ki-Zerbo que les jeunes apprennent rapidement des métiers pour faciliter leur insertion professionnelle.

Une prévision de 200 places de stages avait été faite pour les jeunes, mais aujourd’hui selon le gouvernement, l’initiative a enregistré plus de 3000 demandes de stage dans les entreprises du secteur informel.

La question a été à nouveau évoquée lors de l’audience que le Chef de l’État a accordée au conseil national de l’économie informelle au Burkina Faso.

Économie informelle stages
Le Chef de l’État, le capitaine Ibrahim Traoré (en treillis) et le président du conseil national de l’économie informelle

Pour le ministre en charge de la Jeunesse, Boubakar Savadogo, de nombreuses entreprises du secteur informel sont prêtes à accueillir des stagiaires pour leur permettre de découvrir le milieu économique.

«Nous avons beaucoup de jeunes diplômés aujourd’hui, qui ont du mal à s’insérer dans le monde du travail ; et il y a des entreprises du secteur informel qui sont disposées à les recevoir pour leur permettre de comprendre le milieu économique de notre pays », a-t-il indiqué.

Pour le président du Conseil national de l’économie informelle du Burkina Faso, Salifou Nikiema, cette initiative permettra à de nombreux jeunes diplômés de découvrir le monde du travail au sein d’entreprises du secteur informel.

Les membres du Conseil ont saisi l’occasion pour présenter au Chef de l’État les réalités de l’économie informelle au Burkina Faso.

Ils ont notamment souligné que cette économie emploie une grande majorité de jeunes et a besoin d’être soutenue.

Économie informelle stages
Le président du conseil national de l’économie informelle, Salifou Nikiéma

Selon Salifou Nikiéma, le Chef de l’État a pris note des préoccupations des membres du Conseil et a promis de soutenir les efforts de l’État pour l’insertion socioprofessionnelle des jeunes.

A cet effet , il a encouragé le Conseil national de l’économie informelle et a invité tous les acteurs à une synergie d’actions en vue du renforcement de l’économie nationale.

www.libreinfo.net

Articles de la même rubrique

Burkina : Le secteur du BTP engagé pour la souveraineté économique 

Le ministre des Infrastructures et du Désenclavement, Adama Luc Sorgho, accompagné de son collègue de l'Habitat et de l'Urbanisme, Mikaïlou Sidibé, a présidé le...

Burkina : création  d’une Commission pour  réguler les dysfonctionnements

(Ouagadougou, 24 juillet 2024). Le Président du Faso, Chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim TRAORE a présidé, ce mercredi, le Conseil des ministres. Selon...

Procès en appel de Vincent Dabilgou et autres : Le procureur général requiert 11 ans de prison contre l’ancien ministre

Le procureur général près la Cour d’appel de Ouagadougou a pris ses réquisitions contre les prévenus de l’affaire Vincent Dabilgou et autres. Il a...

Sénégal : Le président Diomaye Faye de nouveau en France 

Le président sénégalais, Bassirou Diomaye Faye, a quitté Dakar ce mercredi 24 juillet 2024 pour se rendre à Paris en France. Il honore ainsi...
spot_img

Autres articles

Burkina : Le secteur du BTP engagé pour la souveraineté économique 

Le ministre des Infrastructures et du Désenclavement, Adama Luc Sorgho, accompagné de son collègue de l'Habitat et de l'Urbanisme, Mikaïlou Sidibé, a présidé le...

Burkina : création  d’une Commission pour  réguler les dysfonctionnements

(Ouagadougou, 24 juillet 2024). Le Président du Faso, Chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim TRAORE a présidé, ce mercredi, le Conseil des ministres. Selon...

Procès en appel de Vincent Dabilgou et autres : Le procureur général requiert 11 ans de prison contre l’ancien ministre

Le procureur général près la Cour d’appel de Ouagadougou a pris ses réquisitions contre les prévenus de l’affaire Vincent Dabilgou et autres. Il a...

Sénégal : Le président Diomaye Faye de nouveau en France 

Le président sénégalais, Bassirou Diomaye Faye, a quitté Dakar ce mercredi 24 juillet 2024 pour se rendre à Paris en France. Il honore ainsi...