spot_img
spot_img

Burkina : L’Atelier Théâtre Burkinabé (ATB) reconnaît les mérites de 235 artistes du théâtre

Publié le : 

Publié le : 

Dénommé « Baobabs du théâtre africain », le grand prix de l’Académie du théâtre pour le développement (ATPD) est destiné à honorer les artistes du théâtre. Pour cette première édition qui s’est tenue le vendredi 29 avril 2022 à Ouagadougou,  235 personnes ont reçu des médaillées d’or, d’argent et de bronze. 

Par Daouda Kiekieta

Ils sont administrateurs de théâtre, humoristes, conteurs, marionnettistes et techniciens de théâtre, qui ont vu leurs efforts reconnus le vendredi 29 avril 2022 à l’Atelier Théâtre Burkinabé (ATB) de Ouagadougou. Pour cette première édition de l’ATPD, ce sont au total, deux cents trente-cinq (235) personnes qui ont été médaillées dans les catégories « Baobabs d’or », « Baobabs d’argent » et Baobabs de bronze ».

Selon l’organisateur de cet événement, Pr Prosper Kompaoré, c’est une façon de mettre en lumière les hommes et femmes qui se donnent parfois depuis des dizaines d’années pour faire vivre le théâtre et qui sont toujours dans l’ombre. « Grâce à cet événement, nous pensons leur rendre justice, leur en donner une visibilité », a indiqué l’organisateur.

Selon toujours Prosper Kompaoré, les médailles de bronze sont données aux artistes qui ont entre 3 et 9 ans de pratiques théâtrales, celles d’argent sont attribuées aux artistes qui ont entre 10 et 19 ans de pratique et enfin les médailles d’or pour les artistes qui ont entre 20 à 50 ans de pratique ».

Selon Herman Pouya, représentant la ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, la concrétisation de « cette première édition est à saluer parce que les ces acteurs et actrices du théâtre ont besoin d’un cadre pour être récompenser ». « Le théâtre est un moyen de communication. C’est un moyen qui permet de dire les choses de façon amusée », a ajouté M. Pouya

Pour les récipiendaires, cette initiative est salutaire dans la mesure où elle encourage les jeunes acteurs et actrices à redoubler d’efforts, pour faire vivre le monde théâtral. David Ouédraogo est responsable de la troupe théâtrale « du Progrès » et nominé « Baobabs d’or du théâtre africain». « C’est un sentiment de reconnaissance et de joie que je transmet à tous les comédiens du Burkina Faso à travers Prosper Kompaoré qui a pensé que c’est important de nous distinguer », s’est réjoui David Ouédraogo.

Même sentiment de joie chez Monique Sawadogo, médaillée d’argent. « C’est un sentiment joie et de satisfaction pour moi d’être nominé ce soir. C’est une manière pour nos aînés d’appeler les jeunes à aller plus loin », a-t-elle laissé entendre.

« Le théâtre doit jouer son rôle de cohésion sociale …»

Selon Pr Prosper Kompaoré, organisateur de la cérémonie, le théâtre burkinabé a besoin de structures et des d’infrastructures solides pour jouer pleinement son rôle de développement.

Dans le contexte actuel du Burkina, « le théâtre doit continuer à jouer son rôle de développement, de cohésion et d’éveil de conscience », a soutenu Pr Kompaoré. Un avis que partage Herman Pouya. Pour, M. Pouya, « le théâtre, tout comme le football, permet aux gens de se souder et d’être ensemble. C’est un moyen de cohésion ».

Des prestations ont été données aux déplacés internes dans l’objectif de leur redonner la joie au cœur selon l’artiste David Ouédraogo. «Nous avons donné récemment des prestations aux déplacés internes pour leur redonner la joie et l’espoir de vivre>>, a-t-il indiqué avant d’ajouter : <<Le théâtre peut jouer le rôle de cohésion sociale. Avec cette cohésion nous pouvons faire taire les armes ».

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Burkina : à la découverte du musée de la femme de Kolgendiessé (Ziniaré)

Au Burkina, il existe un musée de la femme. Œuvre de la princesse Juliette Yabré Kongo, il est situé dans le village de Kolgendiessé,...

Musée national du Burkina : Le grand public invité à découvrir le mystère des masques 

Ce mardi 11 juin 2024 à Ouagadougou, le directeur général du Musée national du Burkina Faso, Sabari Christian Dao, était devant la presse pour...

Mode et Cinéma: le styliste burkinabè Sorobis illumine le Pavillon Afrique à Cannes

Issa Sorogo, styliste burkinabè vivant à New York aux Etats-Unis d’Amérique, est le génie créatif derrière la marque de vêtements Sorobis. Il a illuminé...

Journalisme en période de crise : les capacités de journalistes de 3 régions renforcées

La Direction générale de la communication et des médias (DGCM) a organisé un atelier de renforcement des capacités pour les journalistes des régions des...

Musique : connaissez-vous le « Beau pays » de Abdoulaye Cissé ?

Il vient tout juste de boucler 76 harmattans sur la Terre, au lendemain de la sortie d’un énième album dédié à son pays, le...
spot_img

Autres articles

Burkina: Djourmité Nestor Noufé nommé Directeur général du Programme national de volontariat

Djourmité Nestor Noufé a été nommé jeudi en conseil des ministres, Directeur général du Programme national de volontariat au Burkina Faso (PNVB). Il a...

Fête de la musique : Au-delà des cymbales et des plaidoyers

Youpi, c’est la fête de la musique ! Une manifestation qui réunit, le 21 juin de chaque année, artistes-musiciens et mélomanes de tous horizons,...

Burkina : l’économie pourrait connaître une croissance projetée de 6,0% en 2025

Le conseil des ministres du 20 juin 2024 a adopté un rapport relatif à un projet de Document de programmation budgétaire et économique pluriannuelle...

Burkina : Compte rendu du conseil des ministres du 20 juin 2024

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le jeudi 20 juin 2024, en séance ordinaire, de 09 H 00 mn à 15 H...

Burkina/Média: l’émission 7 infos de la télé BF1 suspendue pour 2 semaines

Au Burkina Faso, le Conseil supérieur de la communication (CSC) aurait suspendu l'émission 7 Infos de la télévision privée BF1 pour une durée de...