spot_img

Burkina : Le CIFDHA renforce les capacités de plusieurs associations sur l’assistance judiciaire à Kongoussi

Publié le : 

Publié le : 

Le Centre d’information et de formation en matière de Droits humains en Afrique (CIFDHA) a débuté, ce mercredi 20 décembre 2023, une formation au profit de plusieurs associations féminines et de défense des Droits humains à Kongoussi, dans la province du Bam, région du Centre nord du Burkina Faso.

Par Nicolas Bazié

Respect des Droits humains et violences basées sur le genre. Deux thématiques qui sont d’actualité au Burkina Faso. Et, au Centre d’information et de formation en matière de Droits Humains en Afrique (CIFDHA), il a été décidé d’organiser une formation pour une sensibilisation sur le fonds d’assistance judiciaire au Burkina.

C’est ainsi que ce 20 décembre 2023, dans la ville de Kongoussi, le Centre, à travers sa clinique juridique, a réussi à réunir des femmes membres d’associations, à l’effet de les outiller.

Du 20 au 21 décembre, en effet, le CIFDHA entend aborder les préoccupations spécifiques des femmes et des enfants dans la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent dans le pays.

Cela vise selon les responsables du Centre d’information et de formation, à vulgariser les mécanismes d’aide légale existants au Burkina Faso et qui contribuent à l’accès à la justice.

« Le droit d’accès à la justice est reconnu à tous, à chaque être humain et il est important que chacun connaisse non seulement ses droits mais aussi les institutions vers lesquelles se tourner lorsqu’on se retrouve dans une situation de violation des Droits humains », a affirmé Monique Dah, Coordinatrice de projets au CIFDHA.

CIFDHA associations droits humains
Monique Dah, Coordinatrice de projets au CIFDHA

« Les femmes sont également des actrices majeures dans la promotion de ce droit. Nous avons donc jugé nécessaire d’outiller ces dernières en matière d’assistance judiciaire, pour qu’au quotidien, elles puissent apporter leur aide à toutes les victimes qu’elles rencontrent dans le cadre de leurs activités c’est-à-dire savoir les orienter », ajoute la coordinatrice Dah.

Le CIFDHA note que la diffusion des connaissances et l’éducation juridique est particulièrement cruciale au Burkina Faso, où « l’insuffisance d’informations sur les institutions de la justice et des procédures judiciaires constitue un obstacle majeur à l’accès de nombreuses personnes à la justice».

C’est pourquoi, il veut qu’à la fin de cette séance de formation et de sensibilisation, les associations féminines de la province du Bam puissent avoir des connaissances nécessaires à même de leur permettre d’aider les autres femmes qui sont dans des difficultés. « Il s’agit de leur permettre d’obtenir la réparation de leurs droits violés», soutient Monique Dah.

Fatimata Borro est conseillère en promotion du genre et cheffe de service de la promotion de la femme et du genre à la direction provinciale de l’action humanitaire, de la réconciliation nationale du Bam. Dans le cadre de la présente formation, elle est formatrice.

CIFDHA associations droits humains
Fatimata Borro, la formatrice

Fatimata Borro a insisté sur la définition des principes généraux des Droits humains à savoir la dignité, l’autonomie, la participation, l’accessibilité, la non-discrimination et l’égalité ainsi que le respect à la différence.

Il faut que les femmes soient suffisamment outillées sur ces aspects, indique la formatrice Fatimata Borro qui salue déjà le CIFDHA pour avoir pensé à organiser la formation à cet effet.

Quelques éléments des forces de défense et de sécurité étaient présents à cette séance. «Au-delà des femmes, les FDS, les VDP et les communautaires sont aussi de véritables relais», fait noter la conseillère en promotion du genre qui ajoute que leurs actions pourront permettre aux gens de respecter les Droits humains.

CIFDHA associations droits humains
Marceline Sawadogo, participante

La formation est la bienvenue dans la province du Bam, en ce sens qu’elle est initiée au profit des femmes de la localité, se réjouit Marceline Sawadogo, une participante. Elle est membre de la société coopérative des transformatrices des produits forestiers et non ligneux.

« C’est une belle initiative de la part du CIFDHA. Elle nous permet déjà de connaître des notions des droits humains et des textes y relatifs», déclare-t-elle, précisant qu’au terme de la séance de formation, chaque responsable d’association sera à mesure de sensibiliser son voisinage.

CIFDHA associations droits humains
Photo de famille entre bénéficiaires de la formation et premiers responsables du CIFDHA

Le Centre d’Information et de Formation en matière de Droits Humains en Afrique (CIFDHA) a été créé en 2009, à l’initiative de jeunes du Burkina Faso et de Suisse, désireux de stimuler le militantisme, l’implication et l’engagement des autres en faveur des droits humains. C’est le 22 février 2010 qu’il a été officiellement reconnu par les autorités burkinabè.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Promotion immobilière : la commune de Bobo Dioulasso met en garde les « brebis galeuses» 

Le président de la délégation spéciale de la commune de Bobo-Dioulasso a rencontré, ce mardi 20 février 2024, les responsables d’agences immobilières de Sya....

CAN 2025 : Les affiches du tour préliminaire sont dévoilées

La Confédération africaine de Football (CAF) a procédé, au tirage au sort des phases préliminaires pour les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations...

Burkina : l’ONG Compassion international célèbre ses 20 ans d’exercice

« 20 ans de Développement holistique des Enfants et des jeunes au Burkina Faso : Résilience et Pérennisation pour un impact durable ». C’est...

Guinée : mésentente au sommet de l’État, le gouvernement dissout

Le Président de la Transition de la République de la Guinée, le général Mamadi Doumbouya a dissous le gouvernement le lundi 19 février 2024...

Pays de l’AES: SONABEL, EDM SA et NIGELEC pour une coopération plus soutenue en matière d’énergie

Les responsables des sociétés d’énergie EDM SA du Mali, NIGELEC du Niger et SONABEL du Burkina, toutes appartenant aux pays membres de l’Alliance des...
spot_img

Autres articles

Promotion immobilière : la commune de Bobo Dioulasso met en garde les « brebis galeuses» 

Le président de la délégation spéciale de la commune de Bobo-Dioulasso a rencontré, ce mardi 20 février 2024, les responsables d’agences immobilières de Sya....

CAN 2025 : Les affiches du tour préliminaire sont dévoilées

La Confédération africaine de Football (CAF) a procédé, au tirage au sort des phases préliminaires pour les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations...

Burkina : l’ONG Compassion international célèbre ses 20 ans d’exercice

« 20 ans de Développement holistique des Enfants et des jeunes au Burkina Faso : Résilience et Pérennisation pour un impact durable ». C’est...

Guinée : mésentente au sommet de l’État, le gouvernement dissout

Le Président de la Transition de la République de la Guinée, le général Mamadi Doumbouya a dissous le gouvernement le lundi 19 février 2024...

Pays de l’AES: SONABEL, EDM SA et NIGELEC pour une coopération plus soutenue en matière d’énergie

Les responsables des sociétés d’énergie EDM SA du Mali, NIGELEC du Niger et SONABEL du Burkina, toutes appartenant aux pays membres de l’Alliance des...