spot_img

Burkina: le Proviseur et l’Intendant du lycée Ouézzin Coulibaly de Bobo devant la justice pour « enrichissement illicite»

Publié le : 

Publié le : 

Le Proviseur et l’Intendant du lycée Ouézzin Coulibaly  de Bobo Dioulasso ont comparu, le lundi 19 décembre 2022, à la barre au pôle ECOFI du Tribunal de grande instance de la ville, a appris Libreinfo.net du REN-LAC, section Hauts-Bassins.

Par la Rédaction 

L’Intendant du lycée est poursuivi pour « soustraction de fonds publics, usage et rétention abusives et illicites de fonds publics, enrichissement illicite et concussions» selon le Réseau national de lutte anti-corruption des Hauts-Bassins.

Dans les faits, indiqué le REN-LAC Section Hauts-Bassins, il lui est reproché d’avoir détourné la somme de vingt deux millions cent trente mille francs (22 130 000 FCFA) et de s’être enrichi par les intérêts (329 097 F CFA) produits par ladite somme. 

Aussi, l’intendant serait le présumé auteur d’une « récolte des frais dénommés dits de frais SMS» d’un montant de seize millions de francs (16 000 000 FCFA) devant servir à acquérir une plateforme Enersol qui n’a coûté qu’un million de francs (1000 000 FCFA). 

Selon toujours le REN-LAC section Hauts-Bassins, « abus de fonction, concussions et complicité d’enrichissement illicite» sont les griefs retenus contre le proviseur du même lycée.

Concrètement, ce premier responsable du lycée Ouézzin Coulibaly est poursuivi pour avoir « utilisé et retenu abusivement et illicitement la somme de vingt deux millions cent trente mille francs (22 130 000 F CFA),

de s’être enrichi par les intérêts (329 097 FCFA) produits par ladite somme; et de récolter des frais dénommés dits de  »frais SMS » d’un montant de seize millions de francs (16 000 000F CFA) devant servir à acquérir une plateforme Enersol qui n’a coûté qu’un million de francs (1000 000 F CFA)» 

Le REN-LAC section Hauts-Bassins souligne que le parquet a requis les peines de 60 mois dont 36 mois ferme et d’une amende de cinq millions de francs (5 000 000f) assorti de sursis pour chacun des accusés. 

Un mandat de dépôt a également été émis contre le proviseur. En attendant, le verdict final du juge est attendu le 9 janvier prochain 2023. 

Lire aussi: Bobo Dioulasso : une décision de justice divise l’Université Nazi Boni et deux étudiants

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Burkina : le procès Adama Siguiré reprend ce lundi matin au TGI Ouaga I

Le procès CGT-B  contre l'écrivain Adama Siguiré pour diffamation reprend ce 26 février au Tribunal de grande instance Ouaga I.  Par Nicolas Bazié  Le dossier avait...

Ouahigouya : vandalisme à la RTB2, 5 manifestants condamnés avec sursis et des amendes fermes

Le mercredi 21 février 2024, le Tribunal de grande instance de Ouahigouya a rendu son jugement, concernant les 8 manifestants interpellés suite à la...

Niger : Mahamadou Issoufou porte plainte contre le diplomate français Sylvain Itté

L'ancien président du Niger, Mahamadou Issoufou a porté plainte contre l'ancien ambassadeur de France au Niger, Sylvain Itté, pour diffamation, écrit l’AES infos. Par Nicolas...

Grève des avocats :  Rien à signaler au Tribunal de grande instance de Ziniaré

La grève lancée par le conseil de l’ordre des avocats suite à l’arrestation de Me Guy Hervé Kam se déroule ce 15 février 2024....

Ouagadougou : aucun avocat ne s’est présenté à une audience ce 15 février

Ce 15 février 2024, dans les tribunaux et cours de la ville de Ouagadougou,le mot d'ordre de grève des avocats est suivi.  Par Nicolas Bazié Tribunal...
spot_img

Autres articles

Burkina : le procès Adama Siguiré reprend ce lundi matin au TGI Ouaga I

Le procès CGT-B  contre l'écrivain Adama Siguiré pour diffamation reprend ce 26 février au Tribunal de grande instance Ouaga I.  Par Nicolas Bazié  Le dossier avait...

Burkina : Un culte d’action de grâce pour célébrer les 20 ans d’existence de Compassion International

La célébration des 20 ans d’existence de l’ONG Compassion International Burkina a pris fin le 24 février 2024, avec un culte d’action de grâce ...

Dori : la communauté catholique d’Essakane-village victime d’une attaque terroriste

Dans un communiqué en date du dimanche 25 février 2024, le diocèse de Dori (région du Sahel du Burkina) porte à la connaissance de...

CEDEAO : levée des sanctions, Mohamed Bazoum lâché

Mohamed Bazoum résidence surveillée

Ouagadougou: meurtre d’un soldat, le présumé assassin aux arrêts

Dans la nuit du 23 au 24 février 2024 aux environs de 04 heures, la Brigade Ville de Gendarmerie de Sig-Noghin relevant de la...