spot_img
spot_img

Burkina : le tout premier décortiqueur de sésame fabriqué à l’IRSAT

Publié le : 

Publié le : 

Le décortiqueur électrique de sésame fait partie des récentes trouvailles des chercheurs de l’Institut de Recherche en Sciences Appliquées et Technologies (IRSAT) du Burkina Faso. Cet outil, qui est le premier du genre à être fabriqué dans le pays, va faciliter la transformation du sésame sur place.

Par Daouda Kiekieta

Un décortiqueur électrique de sésame est conçu par des chercheurs et techniciens du Burkina Faso. C’est l’une des innovations majeures, car il n’y avait pas ce type d’équipement dans un pays où la production du sésame est en constante évolution.

A vue d’œil, l’outil a la forme d’un moulin de céréales. C’est le fonctionnement qui diffère. À notre arrivée, le décortiqueur est exposé au milieu de plusieurs autres équipements en pleine fabrication. 

Dans la configuration, la machine est équipée d’une trémie en fer en forme de l’entonnoir qui permet de déverser le sésame à décortiquer; d’une chambre de décorticage; un moteur fonctionnant à base d’énergie électrique; une manette de réglage du débit; des meubles et un dispositif de sortie du produit décortiqué, le tout bâti sur un châssis.

Issaka Nebié, technicien supérieur en génie industriel, est le chef de service de l’Atelier génie mécanique et industriel. Lui et deux autres de  ses collègues, tous habillés en tenue bleue, s’attèlent pour mettre en marche la machine à titre de démonstration.

décortiqueur sésame IRSAT
Des agents de l’IRSAT en train de tester le décortiqueur

La chambre de décorticage refermée, le régulateur bien positionné, avec une petite quantité de sésame à décortiquer dans un récipient, la machine va bientôt démarrer. Pas besoin de force physique extraordinaire pour cela. Juste brancher la machine à la prise et c’est parti ! Le décorticage commence, Issaka Nebié continue de faire des ajustements. 

« On doit régler au fur et à mesure qu’on met le sésame, pour éviter de trop serrer, au risque d’avoir de la patte. Pourtant, l’objectif c’est de décortiquer. Une fois que tout est bon, on verse le sésame en grande quantité maintenant » nous explique le technicien en génie industriel, dans un bruit modéré de la machine.

Contrairement au moulin qui émet un bruit assourdissant, cet outil émet moins de vrombissement. Après quelques minutes de marche de la machine, le sésame est décortiqué. 

La machine fonctionne principalement à base d’énergie électrique et est adaptable à un moteur à diesel notamment dans les localités où il n’y a pas d’électricité. 

« Nous avons de l’autre côté les différents boutons de commandement. La machine est alimentée par un moteur électrique de sept chevaux », nous explique Issaka Nebié.

décortiqueur sésame IRSAT
Issaka Nebié, technicien supérieur en génie industriel, chef de service de l’Atelier génie mécanique et industriel

Le chef de service de l’Atelier, Issaka Nebié indique que l’équipement est conçu uniquement pour le décorticage de sésame, mais pourrait être amélioré pour prendre en compte d’autres produits.  « C’est le premier prototype. Il y aura sûrement des modifications » dit-il. 

Le décorticage est une étape importante de la chaîne de transformation de la filière sésame, très porteuse au Burkina. 

Ce processus de décorticage demande une technologie spécifique pour chaque produit notamment le sésame. 

Le projet de réalisation du décortiqueur est piloté par le département technologie alimentaire de l’Institut de Recherche en Sciences Appliquées et Technologies (IRSAT) du Centre national de recherche en sciences et technologies (CNRST). Il est coordonné par Dr Zoénabo Douamba, chercheure en Biochimie-biologie moléculaire. 

Un outil pour soulager les transformatrices de sésame

Selon Dr Douamba, la conception du décortiqueur s’inscrit dans le cadre d’un projet dénommé : « Amélioration des techniques de traitement post-récolte du sésame au Burkina Faso », financé par le Fonds National de la Recherche et de l’Innovation pour le Développement (FONRID).

Il vise à alléger la tâche des transformatrices de sésame en permettant un décorticage en quantité importante du sésame en un temps record. 

L’outil est d’une grande importance dans la vision du pays de transformer ses matières premières avant exportation.

décortiqueur électrique IRSAT
Dr Zoénabo Douamba, chercheure en Biochimie-biologie moléculaire, coordonnatrice du projet

Le Burkina Faso grands producteurs de sésame en Afrique

Le Burkina Faso est l’un des grands producteurs de sésame en Afrique et dans le monde. La quantité de sésame produite en 2020, par exemple, était  estimée à plus de 270 000 tonnes, pour des exportations évaluées à plus de 36 milliards FCFA, à la même année, selon la direction générale de l’économie et de la planification.

En raison de la crise sécuritaire que vit le pays, ces chiffres ont connu une baisse à la récolte de la campagne 2022-2023 où 208 000 tonnes de sésame ont été enregistrées.

C’est fort de cela que les chercheurs burkinabè ont voulu apporter dans le processus de modernisation du secteur agropastoral, nous dit la chercheuse Dr Zoénabo Douamba. 

« Nous sommes rentrés en contact avec les différents acteurs de la filière sésame pour comprendre les difficultés auxquelles ils font face. Nous nous sommes rendus compte que tout le processus de transformation du sésame passe par le décorticage. Pourtant, il n’y a pas encore de décortiqueur de sésame au  Burkina. Le travail de décorticage se faisait manuellement, ce qui est pénible pour les femmes » , explique-t-elle. A l’étape actuelle, l’équipement est toujours en phase de test à quantité réduite de sésame.

décortiqueur sésame IRSAT
Du sésame décortiqué

Rendre disponible cet équipement, malgré les contraintes

« Nous avons accusé beaucoup de retard dans le projet. Quand on a pu valider la conception à l’échelle du service, se posait le problème du coût élevé des matériaux avec l’avènement de la Covid-19. On avait prévu de fabriquer trois prototypes et on n’était même plus à mesure de fabriquer deux décortiqueurs en raison du budget », explique la coordonnatrice Dr Douamba.

Qu’à cela ne tienne, elle et son équipe sont déterminées à conduire le projet jusqu’au bout, afin de mettre à la disposition des acteurs, cet outil tant attendu et nécessaire dans le processus de transformation du sésame.

« Une transformatrice nous a confié une fois avoir reçu une commande de 40 tonnes de sésame décortiqué. Manuellement elle ne pouvait pas se permettre de décortiquer 40 tonnes. Donc ce décortiqueur va beaucoup soulager les acteurs » raconte Dr Douamba.

Le secteur agricole est primordial pour l’économie burkinabè. Un peu plus de six personnes sur dix, soit 63% de la population burkinabè travaillent dans le secteur  agricole, l’élevage, la chasse et les activités de soutien, selon le dernier récemment général de la population et de l’habitat.

Ce secteur souffre cependant de l’insuffisance de transformation. C’est pour résoudre cette problématique majeure que l’IRSAT et d’autres structures du pays s’investissent dans la recherche de solution à travers la réalisation de plusieurs projets au profit des acteurs du monde rural.

Toutefois, bon nombre de ces trouvailles restent peu ou pas connus du grand public, soit par faute de vulgarisation, soit par défaut de suivi après vulgarisation. Certains chercheurs justifient cette situation par le faible accompagnement de certains projets jusqu’au résultat final.

Lire aussi : Technologie/IRSAT : Des respirateurs « made in Burkina »

www.libreinfo.net 

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Lutte contre le financement du terrorisme au Burkina : le gouvernement adopte un avant-projet de loi

(Ouagadougou, 17 juillet 2024). Le Président du Faso, Chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim TRAORE a présidé, ce mercredi, le Conseil des Ministres. Selon...

Humanitaire: 173 Burkinabè refoulés de la Côte d’Ivoire

(Ouagadougou, 17 juillet 2024). Le Président du Faso, Chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim TRAORE a présidé, ce mercredi, le Conseil des Ministres. Selon...

Foot: Jonathan Pitroipa candidat à la présidence de la FBF

L'ancien international burkinabè Jonathan Pitroipa a déposé ce mercredi 17 juillet 2024 son dossier à la présidence de la Fédération burkinabè de football (FBF)...

Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara en visite en France 

Par P.Z Le président ivoirien, Alassane Ouattara, a quitté Abidjan ce 17 juillet 2024 pour la France. C'est l’information donnée par la Présidence ivoirienne. Toutefois, il...

Lutte contre la corruption : La Présidence du Faso donne le ton

La Présidence du Faso entend créer une cellule anti-corruption, a annoncé mardi 16 juillet 2024, la Direction de la communication de l’institution. Par Nicolas Bazié  C’est...
spot_img

Autres articles

Lutte contre le financement du terrorisme au Burkina : le gouvernement adopte un avant-projet de loi

(Ouagadougou, 17 juillet 2024). Le Président du Faso, Chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim TRAORE a présidé, ce mercredi, le Conseil des Ministres. Selon...

Humanitaire: 173 Burkinabè refoulés de la Côte d’Ivoire

(Ouagadougou, 17 juillet 2024). Le Président du Faso, Chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim TRAORE a présidé, ce mercredi, le Conseil des Ministres. Selon...

Foot: Jonathan Pitroipa candidat à la présidence de la FBF

L'ancien international burkinabè Jonathan Pitroipa a déposé ce mercredi 17 juillet 2024 son dossier à la présidence de la Fédération burkinabè de football (FBF)...

Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara en visite en France 

Par P.Z Le président ivoirien, Alassane Ouattara, a quitté Abidjan ce 17 juillet 2024 pour la France. C'est l’information donnée par la Présidence ivoirienne. Toutefois, il...

Lutte contre la corruption : La Présidence du Faso donne le ton

La Présidence du Faso entend créer une cellule anti-corruption, a annoncé mardi 16 juillet 2024, la Direction de la communication de l’institution. Par Nicolas Bazié  C’est...