spot_img

Burkina : les travaux d’élargissement et de modernisation de la RN4 lancés

Publié le : 

Publié le : 

Le Premier ministre, Apollinaire Joachimson Kyelem de Tambéla a procédé au lancement des travaux d’élargissement et de modernisation de la sortie Est de Ouagadougou le samedi 30 septembre 2023. Cet aménagement vise à décongestionner la circulation et assurer la sécurité routière sur la RN4

Par Emilienne Compaoré (stagiaire)

La réalisation du projet d’élargissement s’inscrit dans le Plan d’action pour la stabilisation et de développement (PASD) du gouvernement de Transition et dans le programme d’urgence pour le Sahel (PUS).

Ce projet va assurer une liaison directe entre le centre-ville et les quartiers de banlieues notamment Dassasgho, Wayalghin, Bendogo, Nioko 1, Saaba, Barogo, Gampela ainsi que la voie d’accès à l’université Thomas Sankara. Le coût global de ce projet est de plus de 89 milliards FCFA.

Selon le ministre de l’infrastructure, Adama Luc Sorgho, ces travaux s’inscrivent dans la stratégie de développement du secteur des transports notamment en matière de décongestion, de fluidité du trafic et de sécurisation des usagers.

élargissement modernisation
Représentant des bénéficiaires, Ismaël Sambaré

Dans son discours, il a indiqué que ce projet comprend «l’élargissement de la RN4 en 2×2 voies sur 21.3 km, et de la voie d’accès à l’Université Thomas Sankara en 2×2 voies sur 2.8 km».

Cela concerne aussi, a-t-il dit, « l’aménagement et le bitumage de voirie connexe d’un linéaire de 11.4 km composée de la voie d’accès au CSPS de Wayalghin, de la voie d’accès à l’ENAM, de la voie d’accès à la Direction régionale, de la voie d’accès au cimetière de Borgo, de la voie d’accès à l’université Saint Thomas d’Aquin de Saaba. Il en sera de même: « des rues Kundé et Naba Kouritenga » a ajouté le ministre Adama Luc Sorgho

Ce projet prendra aussi en compte la construction d’un passage supérieur à l’intersection avec la voie de contournement, la reconstruction d’un ouvrage d’art de franchissement du fleuve Massilli.

élargissement modernisation
Tiraogo Hervé Ouédraogo Directeur général  de l’AGIEM, en train d’expliquer le plan de la RN4

«Les travaux de ce projet seront mis en œuvre par l’entreprise Globex Construction et le bureau de contrôle AGIEM Conseil» a précisé le ministre Sorgho. Et le ministre a donné un délai de 36 mois pour la réalisation du projet.

Le représentant des bénéficiaires, Ismaël Sambaré, a, au nom des étudiants, des professeurs, du personnel de l’université Thomas Sankara, des usagers RN4 et des riverains, traduit toute sa reconnaissance au président de la transition, le capitaine Ibrahim Traoré, et à son gouvernement pour la parole tenue.

En effet, Ismael Sambaré, a rappelé ceci:  « le 17 janvier 2023, lors de votre passage à l’université Joseph Ki-Zerbo, vous avez pris l’engagement de résoudre le problème de l’insécurité routière dont nous sommes victimes du fait de l’étroitesse de la section urbaine de la RN4 que nous devons quotidiennement emprunter pour rejoindre l’université.»

«Aujourd’hui, c’est chose faite» s’est réjoui, le représentant des bénéficiaires, Ismael Sambaré, qui a conclu en ces termes: «Mon président, vous êtes un homme de parole, quand vous promettez vous le faites.»

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Gestion migratoire au Burkina : L’Assemblée législative de Transition adopte un projet de loi

Les membres de l'Assemblée législative de Transition ont voté à l'unanimité le projet de loi à Ouagadougou, ce jeudi 22 février 2024. Ce projet...

Burkina : 20 ans d’existence de Compassion International, « 182, 16 milliards de F CFA investis pour les enfants », Issiaka Tiemtoré

«L’ONG Compassion International Burkina Faso» a organisé ce jeudi 22 février 2024 à Ouagadougou, une cérémonie officielle pour rendre gloire au Seigneur et reconnaissance...

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...

Burkina :La méthode japonaise «Do-nou » expliquée aux responsables de l’entretien routier

Le ministère des Infrastructures et du Désenclavement en collaboration avec l’Agence internationale de la coopération Japonaise (JICA) a effectué une sortie de terrain, ce...
spot_img

Autres articles

Gestion migratoire au Burkina : L’Assemblée législative de Transition adopte un projet de loi

Les membres de l'Assemblée législative de Transition ont voté à l'unanimité le projet de loi à Ouagadougou, ce jeudi 22 février 2024. Ce projet...

Burkina : 20 ans d’existence de Compassion International, « 182, 16 milliards de F CFA investis pour les enfants », Issiaka Tiemtoré

«L’ONG Compassion International Burkina Faso» a organisé ce jeudi 22 février 2024 à Ouagadougou, une cérémonie officielle pour rendre gloire au Seigneur et reconnaissance...

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...

Burkina :La méthode japonaise «Do-nou » expliquée aux responsables de l’entretien routier

Le ministère des Infrastructures et du Désenclavement en collaboration avec l’Agence internationale de la coopération Japonaise (JICA) a effectué une sortie de terrain, ce...