Home Santé Lutte contre la fraude: Des médicaments de 712 mille FCFA saisis par...

Lutte contre la fraude: Des médicaments de 712 mille FCFA saisis par la police de Fada

Fraude Burkina Police
Un échantillon des médicaments saisis.

Le service régional de la Police judiciaire de l’Est a animé une conférence de presse, le jeudi 15 avril 2021 à Fada N’Gourma. Il s’est agit de présenter à l’opinion publique un échantillon de produits pharmaceutiques saisis.

Par Frank Pougbila

Un carton contenant 3000 gélules d’amoxicillines de 500 mg, 180 plaquettes d’artermeter/Lumefantrine et 1000 comprimés de Ciprofloxacilines de 500 mg. C’est le « butin » ramené par le service régional de la police judiciaire de l’Est, lors de sa patrouille dissuasive, menée le 7 avril dernier.

Ces produits d’une valeur de 712 mille francs CFA ont été détournés du magasin du District sanitaire de Gayéri à destination d’un dépôt privé de produits pharmaceutique. Le Commissaire de police et chef du service régional de la Police judiciaire de l’Est, Tounwindyam Jean Guy Ilboudo qui a donné ces informations explique que les médicaments ont été retrouvés dans un véhicule d’une compagnie de transport. « Interrogé sur l’origine de ces produits, le convoyeur des produits  a avoué n’avoir pas de bordereau d’envoi en sa possession et que ne faisait qu’une commission de son grand frère., gérant de magasin de dépôt pharmaceutique résident à Gayéri », explique le commissaire Jean Guy Ilboudo.

Après avis du Procureur du Faso près le Tribunal de grande instance de Fada N’Gourma, une enquête a été ouverte. Selon le Commissaire Ilboudo, le suspect, qui n’est pas à son premier forfait, se sentant dans les mailles de la police s’est rendu à la Centrale d’achat des médicaments essentiels génériques (CAMEG) pour simuler un retour de produits vers cette institution. En complicité avec un agent de santé en service au District sanitaire de Gayéri, le fautif se faisait établir un faux bordereau.

La police a indiqué que les investigations ont permis de découvrir que les produits pharmaceutiques ont été soustraits du magasin du District de Gayéri au profit d’un infirmier diplômé d’Etat, responsable d’un centre de Santé et de promotion sociale (CSPS) dans la province de la Tapoa.

Burkina Fraude Police
Le commissaire de police, Guy Ilboudo appelle à une franche collaboration.

Au terme de l’enquête, un agent de santé, un technicien et trois magasiniers de dépôts pharmaceutiques ont été interpelés ». Tous les cinq ont été déférés en prison.  Quelle peine peuvent encourir les présumés fraudeurs ? En réponse à cette question des journalistes, le Commissaire Ilboudo a fait savoir qu’ils encourent un à cinq ans de prison.

Il a invité les populations à plus de collaboration afin de lutter contre l’insécurité dans la région et ces pratiques frauduleuses qui mettent à mal la politique sanitaire du Burkina.

www.libreinfo.net