spot_img
spot_img

Ouagadougou : 517 travailleurs de la mairie centrale rétablis dans leurs droits

Publié le : 

Publié le : 

Les 517 cantonniers de la mairie centrale de Ouagadougou  ont, ce lundi 15 avril 2024, à travers une cérémonie, tenu à remercier le Président de la Transition, le capitaine Ibrahim Traoré, représenté par le ministre d’Etat, Bassolma Bazié, pour le dénouement de leur dossier avec la mairie centrale de Ouagadougou. Ainsi, tous les 517 travailleurs et leurs ayants droit ont été dédommagés. 

Par Issoufou Ouédraogo

 Le sourire est finalement revenu sur les lèvres des cantonniers de la ville de Ouagadougou qui réclamaient depuis 5 ans le payement de leurs arriérés de salaire de plusieurs mois et la régularisation de leur situation de travail.

En effet, sur instruction du Président de la Transition, le Capitaine Ibrahim Traoré, les départements ministériels concernés par le dossier ont tout mis en œuvre pour trouver une solution à ce problème.

Ainsi, des centaines de personnes âgées bénéficieront d’une pension de retraite, les ayants droit des ouvriers décédés ont été désintéressés et l’Association des ouvriers est légalement constituée.

Le souhait de cette nouvelle association est de reprendre le service de salubrité de la ville de Ouagadougou.

Pour  le représentant de cette association, Camille Pasgo, la création de cette association des cantonniers de la ville de Ouagadougou (ACAVO) a pour objectif d’assurer le bien-être de la population de Ouagadougou. « Nous sommes des VDP de la salubrité», clame-t-il.

Camille Pasgo, représentant des cantonniers
Camille Pasgo, représentant des cantonniers

Pour le Président de la délégation spéciale, Maurice Konaté, « la hache de guerre a été enterrée, il n’y a même pas longtemps. Aujourd’hui nous nous retrouvons pour célébrer et reconnaître la valeur d’un homme, c’est-à-dire, le capitaine Ibrahim Traoré qui a permis que ces 517 travailleurs  aient le sourire aux lèvres depuis plus de 5 ans que durait leur souffrance».

Cela va consister concrètement, poursuit le Président de la délégation spéciale Maurice Konaté, que tous les 517 et leurs ayants droit vont avoir leur part.

Ce qui reste aujourd’hui de fondamental, c’est la cotation patronale, elle se chiffre à des milliards de F CFA que la commune va verser à la  Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS).

« Et ce volet nous venons de négocier séance tenante avec le ministre d’État, ministre  du travail  et de la fonction publique pour qu’il puisse de sa position nous aider à pouvoir séquencer les paiements » , explique-t-il.

Le président de la délégation spéciale, Maurice Konaté
Le président de la délégation spéciale, Maurice Konaté

Etant donné que ce sont des bras valides et qu’ils sont organisés en association selon le Président de la délégation spéciale, Maurice Konaté, « nous allons regarder avec la brigade verte comment on peut les intégrer dans ce créneau pour qu’ils puissent continuer de percevoir quelque chose pour s’occuper de leur famille.»

Aujourd’hui principalement, conclut-il, il était question de venir dire merci aux plus hautes autorités qui leur ont permis de rentrer dans leurs dus. Et l’acte de reconnaissance était vraiment nécessaire.

Quant au représentant du Président de la Transition, le ministre d’État, Bassolma Bazié, il faut qu’ « on fasse arrêter les pleurs des travailleurs et notamment les personnes âgées. Par rapport à la question de pension au niveau de la CNSS, ce sont  des choses qui sont discutables.»

Très heureux du règlement de leur situation,  les cantonniers ont remis un baobab en bronze en guise de cadeau au président de la transition.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

AES : Les textes fondamentaux créant la confédération finalisés

La rencontre des ministres des Affaires étrangères du Burkina Faso, du Mali et du Niger tenue à Niamey,  le vendredi 17 mai 2024,  a...

[Tribune] Médiation CEDEAO/AES, soutien au président Faye

Le président ghanéen Nana Akufo-Addo à la suite du président nigérian Bola Tinubu vient de demander à son homologue sénégalais Bassirou Diomaye Faye, d’entrer...

Économie/UMOA: le Burkina mobilise 130 milliards Fcfa

Le Trésor public du Burkina Faso a mobilisé 129,68 milliards Fcfa sur le marché de l'UMOA suite à l'emprunt obligataire lancé du 11 avril...

Burkina/Sécurité : L’éducation à la vie familiale, une clé de résilience contre le terrorisme 

Le salon international de la famille de Ouagadougou s'est ouvert le vendredi 17 mai 2024 dans la capitale burkinabè. A l’occasion, Jean Marie Tiendrebeogo,...

Burkina/Finance : Une «Nuit des bâtisseurs », pour célébrer les 50 ans d’existence du RCPB

Le Réseau des caisses populaires du Burkina (RCPB) a organisé, le 17 mai 2024, à Ouagadougou, une cérémonie appelée «Nuit des bâtisseurs », pour...
spot_img

Autres articles

AES : Les textes fondamentaux créant la confédération finalisés

La rencontre des ministres des Affaires étrangères du Burkina Faso, du Mali et du Niger tenue à Niamey,  le vendredi 17 mai 2024,  a...

[Tribune] Médiation CEDEAO/AES, soutien au président Faye

Le président ghanéen Nana Akufo-Addo à la suite du président nigérian Bola Tinubu vient de demander à son homologue sénégalais Bassirou Diomaye Faye, d’entrer...

Économie/UMOA: le Burkina mobilise 130 milliards Fcfa

Le Trésor public du Burkina Faso a mobilisé 129,68 milliards Fcfa sur le marché de l'UMOA suite à l'emprunt obligataire lancé du 11 avril...

Burkina/Sécurité : L’éducation à la vie familiale, une clé de résilience contre le terrorisme 

Le salon international de la famille de Ouagadougou s'est ouvert le vendredi 17 mai 2024 dans la capitale burkinabè. A l’occasion, Jean Marie Tiendrebeogo,...

Burkina/Finance : Une «Nuit des bâtisseurs », pour célébrer les 50 ans d’existence du RCPB

Le Réseau des caisses populaires du Burkina (RCPB) a organisé, le 17 mai 2024, à Ouagadougou, une cérémonie appelée «Nuit des bâtisseurs », pour...