Home Politique Burkina : des rencontres du MPSR avec des acteurs socio-politiques loin des...

Burkina : des rencontres du MPSR avec des acteurs socio-politiques loin des caméras

0
Burkina MPSR
Le président du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR), chef de l'État, le lieutenant-colonel, Paul Henri Sandaogo Damiba a poursuivi ce vendredi les échanges avec différentes composantes de la société.

Le 24 janvier 2022, le Mouvement Patriotique pour la Sauvegarde et la Restauration (MPSR) suite à un coup d’Etat, a pris le pouvoir et a mis fin aux fonctions du Président du Faso exercées par Roch Kaboré. Le 27 janvier 2022, le Lieutenant-Colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, chef de l’Etat, s’est officiellement adressé à la Nation, à travers un discours. Dans la perspective d’une transition réussie, des concertations sont entreprises avec les différents acteurs de la société, loin des caméras.  Libreinfo.net vous propose la synthèse de ces différentes concertations.

Par Natabzanga Jules Nikièma

Une junte militaire, au nom du MPSR, a annoncé officiellement, sur les chaines de la radiotélévision nationale du Burkina, la prise du pouvoir par un coup d’Etat, des mains du président Roch Kaboré. C’était le 24 janvier 2022.

Elle était composée d’une quinzaine d’hommes vêtus de treillis militaires. La déclaration a été lue par le Capitaine Sidsoré Kader Ouédraogo, supposé plus tard, être l’un des cerveaux du putsch. Il portait un béret bleu.

Après cette première sortie médiatique, le MPSR n’a plus effectué d’autres apparitions publiques devant les caméras jusqu’au 27 janvier 2022, jour du discours officiel du chef de l’Etat, le Lieutenant-Colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba.  Cette apparition a été un flash.

Après son discours largement apprécié, il s’est discrètement mis au travail. Le Chef de l’Etat a engagé des rencontres avec des acteurs socio-politiques du pays. L’élaboration d’une feuille route pour une transition réussie s’impose à lui.

Il est déjà dans les préalables de ce qu’il a annoncé dans son adresse. Avec un agenda unique et clair, il disait s’engager à convoquer les forces vives de la Nation pour convenir d’une feuille de route qui aura pour but de projeter et réaliser le redressement voulu par tous les Burkinabè.

Rencontre avec les Secrétaires Généraux (SG) des différents ministères

La première rencontre tenue par le MPSR, a été celle les SG des différents ministères.  C’était le mercredi 26 Janvier 2022. A l’issue de cette rencontre, des sources introduites ont avancé que le SG du ministère des transports a dû prendre assez du temps sur les lieux. D’autres sources ont soutenu qu’il a été le dernier à partir. Les raisons sont restées jusque-là méconnues.

De cette concertation, rien n’a filtré. Seulement, un communiqué officiel du MPSR a circulé sur la toile. Il est relatif à l’autorisation des SG des différents ministères d’assurer les affaires courantes. Des instructions ont été certainement données à ces derniers.

Sur les réseaux sociaux, un arrêté portant orientations sur l’élaboration du projet de budget de l’état au titre de l’année 2023 de plusieurs ministères, circulait.

Au niveau du ministère de l’éducation nationale, de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales, par exemple, un arrêté portant prolongation de la suspension des cours jusqu’au 29 janvier 2022 a été pris. Bien avant cette rencontre, un arrêté portant interdiction de publication de fausses informations sur les réseaux sociaux a été pris par le président du MPSR.

Rencontre avec les membres du dernier gouvernement de Roch Kaboré

La junte a rencontré les anciens ministres issus du dernier gouvernement de Roch Marc Christian Kaboré. Il est ressorti de cette rencontre l’interdiction aux anciens ministres de quitter le territoire national. Egalement, ils sont libres de leurs mouvements à l’intérieur de la capitale Ouagadougou.

De cette rencontre, l’opinion nationale se pose certaines questions. Quels sont les anciens ministres qui ont pris part à cette rencontre ? Le gouvernement étant dissous, la question de la légitimité et du sort du ministre des sports et de la culture en mission au Cameroun pour la Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2021) était à éclaircir.

Rencontre avec la société civile

Les syndicats ont été consultés à travers l’Union d’Action Syndicale (UAS). Le Lieutenant- Colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, chef de l’Etat, a reçu en audience l’Union d’Action Syndicale le 27 janvier 2022 à Kosyam.

Il aurait demandé l’accompagnement des syndicats en leur assurant que leurs préoccupations seront étudiées et qu’ils seront impliqués à travers des concertations.  L’UAS à travers son porte- parole, Marcel Zanté dit également « prendre bonne note des informations fournies et qu’elle allait d’abord se concerter conformément à ses principes de fonctionnement.

Les Évêques du Burkina

La junte militaire a également rencontré les leaders religieux notamment les évêques du Burkina. C’était le 26 janvier 2022. A cette entrevue, les raisons qui ont motivé l’action du 24 janvier 2022 leur auraient été expliquées. Les évêques ont, dans une déclaration en date du 27 janvier 2022, dit, « avoir pris acte des changements intervenus » quoique « brusques et non constitutionnels ».

Consultation des officiers généraux et des directeurs généraux des établissements publics de l’état

Les officiers généraux de la seconde section et les directeurs généraux des établissements publics de l’état (EPE) ont été également consultés. Ces concertations se sont tenues le 28 janvier 2022. La plupart des informations relatives à ces concertations ont été fournies par le service d’information du gouvernement. Rien également n’a fuité de cette rencontre.

A l’issue de ces différentes concertations, la quasi-totalité des acteurs rencontrés, ont reconnu et accepté le MPSR. Le défi sécuritaire avancé comme motif premier de ce coup d’Etat, parait convaincre les différents acteurs. La demande formulée à l’endroit des nouvelles autorités du pays, c’est de garantir aux personnes interpellées, la sécurité, l’intégrité physique et la dignité.

www.libreinfo.net

SENS Appel à contribution militante et population

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
23 × 10 =