Home Non classé Burkina OSC:«Burkina Djigui»,pour l’éveil des consciences pour une implication responsable des jeunes...

Burkina OSC:«Burkina Djigui»,pour l’éveil des consciences pour une implication responsable des jeunes dans la gouvernance politique

0
Des élèves, des travailleurs du secteur public et privé, des commerçants, des paysans, des organisations de jeunes et activistes ont fondé le mouvement "Burkina Djigui", qui a été présenté à la presse ce 1 février 2020 à Ouagadougou

Par Stéphane Bassalia Ouattara, stagiaire

Un mouvement de la société civile (OSC), « Burkina Djigui », né d’une association des élèves, des travailleurs du secteur public et privé, des commerçants, des paysans, des organisations de jeunes et activistes ; a été dévoilé à la presse ce samedi 01 février 2020 à Ouagadougou. C’est un mouvement selon les initiateurs, qui va constituer un cadre d’unité d’action de la jeunesse pour la transformation qualitative de la société.

La naissance de ce mouvement comme la plupart d’autres, est partie d’un constat qui est que, « les élites en place montrent leur incapacité à générer de nouvelles idées et des projets de transformation sociale, afin de répondre aux immenses attentes légitimes des Burkinabè ».  C’est ainsi qu’au plan moral, entre autres, le pays est au stade d’une désorientation marquée par les pertes de valeurs patriotiques, faisant place à la déchéance psychologique des couches jeunes et féminines. Arrive ainsi le mouvement « Burkina Djigui », pour constituer un cadre d’unité d’action de la jeunesse pour la transformation qualitative de la société.

A lire: Grève des agents de santé : On ne fera pas de courbettes, s’ils pensent que ce qu’on fait n’est rien, ok, allons-y!

S’affirmant comme un grand mouvement d’éveil des consciences et d’actions pour une implication responsable et profonde dans la gouvernance politique, « Burkina Djigui » qui se veut un large front de jeunesse burkinabè, encourage déjà, l’enrôlement massif des jeunes sur les listes électorales. Car selon lui, le changement attendu de tous, commence d’abord par l’acquisition de la carte d’électeur qui constitue une arme redoutable de mutation pendant les élections.

A lire: Le Burkina Faso restera debout,hier avec nos ancêtres, aujourd’hui avec nous(Président Kaboré)

Le président de cette OSC, Moustapha Kaonfo, qui signalé une adhésion massive au mouvement dans les villes et les communes rurales, a appelé la jeunesse à se joindre à eux, pour une bonne conduite de ce qu’il appelle « le combat patriotique. »

www.libreinfo.net

SENS Appel à contribution militante et population

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
25 × 3 =