Home Société Présidentielle 2020 :Wanep veut fédérer les actions de la société civile pour...

Présidentielle 2020 :Wanep veut fédérer les actions de la société civile pour une élection plus apaisée

0
Photo des participants à la consultation nationale le 23 octobre 2019 à Ouagadougou
Photo des participants à la consultation nationale le 23 octobre 2019 à Ouagadougou

Alors que l’espace sahélien fait face à de nombreux défis sécuritaires, le réseau ouest-africain d’édification de la paix (Wanep)a initié une consultation nationale en vue d’inciter les organisations de la société civile (OSC) à mettre en synergie leurs actions pour parvenir à des résultats plus probants. Cette consultation a lieu du 23 au 24 octobre à Ouagadougou.

Le Burkina Faso, à l’image de plusieurs Etats sahéliens, fait face à de nombreux défis sécuritaires. En plus des milliers de victimes qu’elle a occasionnés, cette insécurité entraine de nombreux déplacés ainsi que des conflits intercommunautaires. L’élection présidentielle de 2020 présente donc de nombreux enjeux en termes de sécurité. Si le gouvernement et ses partenaires ainsi que les Organisations de la Société Civile (OSC) sont à pied d’œuvre pour promouvoir la cohésion sociale, les résultats sur le terrain s’avèrent insuffisants, en partie à cause d’un déficit de coordination.

A travers le thème : « Défis et coordination des efforts en faveur de la cohésion sociale : quelles responsabilités pour les OSC ? » le réseau ouest-africain d’édification de la paix (WANEP) entend trouver des voies et moyens pour emmener les OSC intervenant dans le domaine de la cohésion sociale à une synergie d’actions. « Il s’agira de trouver des orientations stratégiques fortes, des actions concrètes et de mettre en place un comité de suivi pour nous assurer que la coordination des initiatives de la société civile entrant dans la cohésion sociale est une réalité » explique Boris Somé, le représentant de WANEP au Burkina Faso.

Une trentaine de responsables d’OSC mais aussi des partis politiques ont pris part à cette session meublée par plusieurs communications. Celles-ci consistent à dresser un état des lieux actuel du Burkina Faso ainsi qu’à analyser les différentes approches en vue de parvenir à la cohésion sociale. Convaincu que l’implication de tous les acteurs est nécessaire, le gouvernement dit attendre « avec beaucoup d’intérêt les résultats de cette consultation et de ce fait ne ménagera aucun effort pour traduire les propositions en actions concrètes » selon Vincent Sawadogo, représentant la ministre déléguée en charge de la Cohésion sociale. Dans cet élan, le WANEP dont le siège est à Accra au Ghana, bénéficie du soutien de l’Agence autrichienne pour le Développement(ADA) ainsi que de celui de l’Agence suédoise pour le Développement international.

Lire aussi:http://Echéances 2020 au Burkina : Trois scénarios envisagés par WANEP-Burkina

Soumana LOURA, stagiaire

www.libreinfo.net

info instantanées libre info moov orange

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
28 + 5 =