spot_img

Burkina : Prix PaxSahel, plusieurs « journalistes sensibles aux conflits» récompensés

Publié le : 

Publié le : 

Plusieurs journalistes ont été récompensés le vendredi 1er décembre 2023 à Ouagadougou à l’occasion de la 7e édition du prix PaxSahel pour journalisme sensible aux conflits (JsC) organisée par le Réseau d’initiatives de journalistes (RIJ). Dans la catégorie presse en ligne, le premier prix revient à Amadou Zeba du journal Faso7.

Par Daouda Kiekieta

La 7e édition du prix PaxSahel pour le journalisme sensible aux conflits a connu son apothéose le vendredi 1er décembre 2023 à Ouagadougou avec la distinction de plusieurs journalistes du Burkina, du Mali et du Niger.

Au total, trois prix officiels et deux prix spéciaux ont été décernés. Ainsi, le prix de l’intégration pour l’intégration, d’une valeur de 250 0000 FCFA, un trophée et une attestation a été remis au journaliste malien Djianou Idrissa pour son œuvre intitulée « Enfin, elle parle ».

Mainadsara Moustapha, journaliste nigérien a remporté le prix G5 Sahel avec son œuvre intitulée : « Conflit en très agriculteurs et éleveurs : Que faire? » d’une valeur de 250 000 FCFA

Quant aux trois prix officiels, ils reviennent aux journalistes burkinabè. Tous repartent avec la somme de 500 000 FCFA chacun, un trophée et une attestation de reconnaissance.

Dans la catégorie télévision/MoJo, c’est Amandine Lalsaga de la télévision nationale qui remporte le premier prix avec son œuvre : « Femmes déplacées internes, les voix de la résilience ».

PaxSahel journalistes récompensés
Amandine Lalsaga de la télévision nationale, lauréate de la catégorie télévision.

Le sacre de la catégorie presse écrite/en ligne revient au journaliste burkinabè Amadou Zeba du journal en ligne Faso7. Son œuvre est intitulée « Élèves déplacés internes à Ouahigouya, silencieuses victimes résilientes ».

« Bougnam ou le prix de la résistance ». C’est le titre de l’œuvre journalistique de Issa Oumar Atiyé de Savane médias qui a été distingué dans la catégorie radio.

Selon le coordonnateur du réseau d’initiatives de journalistes (RIJ) Jean Carem Kaboré, cette édition du prix PaxSahel pour journalisme sensible aux conflits est une réussite au regard de la mobilisation des autorités et des journalistes autour du prix.

PaxSahel journalistes récompensés
le coordonnateur du réseau d’initiatives de journalistes (RIJ) Jean Carem Kaboré

« Pour cette édition, nous avons enregistré 37 œuvres dont 4 du Mali et 4 du Niger. Le Prix est mis en œuvre dans le cadre du projet dénommé : « Appui aux médias pour la prévention et la gestion des conflits au Burkina Faso » initié par le RIJ », a-t-il déclaré.

Satisfactions des lauréats

Amadou Zeba, rédacteur en chef du journal Faso7 est le lauréat dans la presse en ligne. « Ma satisfaction concerne surtout ces élèves déplacés internes de Ouahigouya que j’ai représentés à travers mon article. Savoir que j’ai pu donner de la voix à des enfants qu’on écoute pas souvent », a indiqué le lauréat.

Même sentiment de satisfaction chez Amandine Lalsaga de la télévision nationale, lauréate de la catégorie télévision.

PaxSahel journalistes récompensés
Issa Oumar Atiyé de Savane médias recevant son prix

« C’est un prix que j’ai convoité pendant longtemps. C’est une joie immense qui m’anime ce soir. Nous sommes dans une actualité marquée par des attaques terroristes. Recevoir un prix pour ta contribution à la paix, c’est très important », Amandine Lalsaga.

Ce prix vient nous encourager à faire mieux dans le traitement de l’information en temps de crise. « C’est un grand soulagement que notre travail puisse être récompensé », a indiqué pour sa part Issa Oumar Atiyé.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Burkina : Un culte d’action de grâce pour célébrer les 20 ans d’existence de Compassion International

La célébration des 20 ans d’existence de l’ONG Compassion International Burkina a pris fin le 24 février 2024, avec un culte d’action de grâce ...

Dori : la communauté catholique d’Essakane-village victime d’une attaque terroriste

Dans un communiqué en date du dimanche 25 février 2024, le diocèse de Dori (région du Sahel du Burkina) porte à la connaissance de...

CEDEAO : levée des sanctions, Mohamed Bazoum lâché

Mohamed Bazoum résidence surveillée

Ouagadougou: meurtre d’un soldat, le présumé assassin aux arrêts

Dans la nuit du 23 au 24 février 2024 aux environs de 04 heures, la Brigade Ville de Gendarmerie de Sig-Noghin relevant de la...

Transformation de tomate au Burkina : les travaux de construction de l’usine en marche

Le Directeur de cabinet du Président de la Transition, le Capitaine Martha Céleste Anderson Médah, a effectué, le vendredi 23 février 2023, une visite...
spot_img

Autres articles

Burkina : Un culte d’action de grâce pour célébrer les 20 ans d’existence de Compassion International

La célébration des 20 ans d’existence de l’ONG Compassion International Burkina a pris fin le 24 février 2024, avec un culte d’action de grâce ...

Dori : la communauté catholique d’Essakane-village victime d’une attaque terroriste

Dans un communiqué en date du dimanche 25 février 2024, le diocèse de Dori (région du Sahel du Burkina) porte à la connaissance de...

CEDEAO : levée des sanctions, Mohamed Bazoum lâché

Mohamed Bazoum résidence surveillée

Ouagadougou: meurtre d’un soldat, le présumé assassin aux arrêts

Dans la nuit du 23 au 24 février 2024 aux environs de 04 heures, la Brigade Ville de Gendarmerie de Sig-Noghin relevant de la...

Transformation de tomate au Burkina : les travaux de construction de l’usine en marche

Le Directeur de cabinet du Président de la Transition, le Capitaine Martha Céleste Anderson Médah, a effectué, le vendredi 23 février 2023, une visite...