Home Société Burkina putsch: deux OSC mettent en garde la Cédéao sur les prises...

Burkina putsch: deux OSC mettent en garde la Cédéao sur les prises de sanctions contre le pays

0
Burkina putsch
Roland Bayala, porte-parole de la COPA-BF à gauche et Dr Arouna Louré, du Mouvement les Révoltés à droite.

La Coalition des patriotes africains section Burkina Faso (COPA-BF) et le Mouvement les Révoltés ont pris acte du changement intervenu à la tête du Burkina le 24 janvier dernier.  Tout en invitant la junte au pouvoir à sortir des schémas classiques de transition, les deux OSC ont interpellé l’organisation sous-régionale sur les décisions qu’elle prendrait à l’issue du sommet extraordinaire qu’elle tient ce vendredi. C’était le vendredi 28 janvier 2022 à Ouagadougou à l’issue d’une conférence de presse. 

Par Tatiana Kaboré

Lors d’une conférence de presse le vendredi 28 janvier 2022 à Ouagadougou, la Coalition des patriotes africains, section du Burkina Faso (COPA-BF) et le Mouvement les Révoltés disent accueillir favorablement le changement intervenu au sommet de l’Etat. Cependant, les deux mouvements ont attiré l’attention du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR)  “sur  la  dangerosité  de  laisser voler  notre  victoire  d’étape  par  des  personnes  qui  n’ont  cure  du  bien-être  du peuple  Burkinabè

En effet, la COPA-BF et les Révoltés ont insisté sur le fait “qu’il  ne  s’agit  nullement  d’un  éléphant  que  nous avons  abattu  et  que  chacun  doit  prendre  sa  part,  mais  que  nous  héritons  d’une nation  en  déliquescence  que  nous  devons  rebâtir  en  refondant  ses  fondements”. 

Pour ce faire, les deux OSC osent croire  que  l’avènement  du  MPSR  au  pouvoir  “sonne  le  départ d’une  transition  générationnelle  avec  des  hommes  et  des  femmes  intègres, patriotes  et  désintéressés  aussi  bien  au  sein  des  forces  de  défense  et  de  sécurité qu’au  niveau  de  la  classe  politique  Burkinabè”. 

Pour la Coalition des patriotes africains, section du Burkina Faso et le Mouvement les Révoltés, le  peuple  Burkinabè  a longtemps  souffert  de  la  mal gouvernance, par conséquent, ils ont invité la junte au pouvoir à “sortir des  schémas  classiques  des  transitions  qui  ont  fait  la  preuve  de  leur  échec  au Burkina Faso  et ailleurs”.

Interrogés sur ce qu’ils pensent du sommet extraordinaire de la Cédéao sur la situation nationale du Burkina, la COPA-BF et le Mouvement les Révoltés ont mis en garde l’organisation sous-régionale sur les décisions qu’elle prendrait à l’issue du sommet extraordinaire.

Nous demandons à la CEDEAO, de faire beaucoup attention par rapport aux sanctions qu’elle s’apprête à infligées au Burkina Faso, parce que nous n’allons pas nous laisser faire”. Toutefois, ils ont invité la CEDEAO à accompagner le Burkina Faso. Dans le cas contraire, l’organisation trouvera le peuple sur son chemin, parce qu’elle a toujours montré ses limites selon ces OSC.

A l’endroit de la population burkinabè, Roland Bayala, porte-parole de la COPA/BF a lancé un appel à la mobilisation afin de soutenir le gouvernement de la transition. 

www.libreinfo.net

SENS Appel à contribution militante et population

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
14 × 7 =