spot_img

Burkina/Santé : 2509 agents de santé prêts à servir 

Publié le : 

Publié le : 

L’ école nationale de santé publique a organisé, ce mardi 2 avril 2024,  à Ouagadougou, une cérémonie de sortie de ses étudiants en fin de cycle. C’était sous la présidence du ministre de la santé et de l’hygiène publique, Robert Kargougou.

Par Prisca Konkobo

Ils sont au total 2509 étudiants de 12 filières en fin de cycle. Habillés en blouses roses et blanches et assis sous les tentes, ils attendent de prêter serment pour servir la mère patrie, le Burkina Faso.

C’est finalement aux environs de 10 heures qu’ils ont prêté serment en jurant d’utiliser leurs connaissances pour soulager la souffrance humaine, de  promouvoir la santé, de rester dignes, intègres et disciplinés dans l’exercice de leurs fonctions et de garder le secret professionnel.

Ce 2 avril 2024  marque, pour ces étudiants, le couronnement de trois années d’études. Et fort du sentiment de patriotisme, ils ont pour nom de baptême «patriotisme et don de soi».

Pour Issouf Zongo, représentant des lauréats, le thème « rôle et place  de l’agent dans la dynamique de la reconquête du territoire national» reflète leur engagement envers le pays.

Il précise : «En tant qu’agent de santé nous avons un rôle crucial à jouer dans la reconstruction et la réhabilitation de notre nation. Notre engagement envers la santé et le bien-être de la population est plus important que jamais».

Pour le directeur général de l’École nationale de santé publique, Edgard Ouangré, le thème souligne « le rôle essentiel que jouent les agents de santé et plus spécifiquement les infirmières et infirmiers dans la construction d’une société saine et prospère». 

Le ministre de la santé, Robert Kargougou, président de la cérémonie s’est réjoui du thème choisi et le nom de baptême. «Le thème et le nom de baptême se justifient parfaitement. Puisque vous sortez dans un contexte où le gouvernement de transition et la population comptent sur votre contribution pour relever le pari de la reconquête totale du territoire national».

Le ministre de la Santé, Robert Kargougou
Le ministre de la Santé, Robert Kargougou

Il s’est en outre exalté de cette cérémonie. Elle offre à son ministère «une belle perspective de renforcement de capital humain en quantité et en qualité ».

Face aux difficultés auxquelles ils seront confrontés, le ministre a exhorté les lauréats à être «résilients».

Le parrain de la promotion, le directeur général de la société minière IAMGOLD Essakane SA, Tidiane Barry, par la voix de sa représentante, Sirinatou Dabo, a invité ses filleuls à incarner les valeurs « d’intégrité, d’humilité et de grand amour pour la patrie».

«Où que vous soyez, sachez dire non à toute forme d’injustice et à toutes formes d’agissement au détriment de l’intérêt supérieur de notre nation» , a-t-elle conseillé. Les lauréats, quant à eux, sont conscients de la réalité du terrain.

«Le diplôme qu’on nous a donné, c’est pour apprendre davantage. C’est le moment de côtoyer les encadreurs terrain. C’est maintenant que la formation commence pour être plus apte», déclare Moussa Ilboudo, major de la promotion des infirmiers .

Moussa Ilboudo, major de la promotion des infirmiers
Moussa Ilboudo, major de la promotion des infirmiers

Syntyche Foumbi Zohoun est aussi une étudiante en fin de cycle. Sage-femme d’État, elle compte se perfectionner davantage, afin de renforcer ses connaissances, à travers des stages.

Syntiche Zohoun, sage femme d'État
Syntyche  Foumbi Zohoun, sage femme d’État

«Après cette cérémonie, je compte faire des stages, me perfectionner. Je souhaite continuer mes études. Je ne compte pas m’arrêter à ce niveau », déclare-t-elle.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Nigéria: Une tentative de sécession sur les cendres de Chibok?

Chibok, on s’en souvient comme si c’était hier, avec l’émoi international porté le mouvement «BringBackOurGirls»! Cela fait déjà une décennie et rien n’a changé...

Burkina/lutte contre le terrorisme : Les formateurs des VDP renforcent leurs capacités en droits humains 

Le ministère de la Justice et des Droits humains, a organisé une session de formation pour les formateurs des Volontaires pour la défense de...

Burkina Faso: Le projet d’un centre psychologique pour blessés de guerre  dévoilé

Le Réseau national de la jeunesse pour l'innovation dans le secteur du génie civil et des transports ( RNJ/GCT) et le Conseil national de...

Burkina/Relecture de textes : Les magistrats refusent l’invitation de travail sur leur statut

Les syndicats de magistrats au Burkina Faso, dans une note datée du 14 avril, ont décliné l'invitation du président de la Commission des affaires...
spot_img

Autres articles

Nigéria: Une tentative de sécession sur les cendres de Chibok?

Chibok, on s’en souvient comme si c’était hier, avec l’émoi international porté le mouvement «BringBackOurGirls»! Cela fait déjà une décennie et rien n’a changé...

Burkina/lutte contre le terrorisme : Les formateurs des VDP renforcent leurs capacités en droits humains 

Le ministère de la Justice et des Droits humains, a organisé une session de formation pour les formateurs des Volontaires pour la défense de...

Burkina Faso: Le projet d’un centre psychologique pour blessés de guerre  dévoilé

Le Réseau national de la jeunesse pour l'innovation dans le secteur du génie civil et des transports ( RNJ/GCT) et le Conseil national de...

Burkina/Relecture de textes : Les magistrats refusent l’invitation de travail sur leur statut

Les syndicats de magistrats au Burkina Faso, dans une note datée du 14 avril, ont décliné l'invitation du président de la Commission des affaires...