Accueil Société Burkina- santé : plus de 3000 agents de santé prêts à servir

Burkina- santé : plus de 3000 agents de santé prêts à servir

Ce sont plus de 3000 agents de la promotion ‘’Dévouement ; Engagement’’, qui ont effectué leur sortie à l’Ecole nationale de santé publique(ENSP). La cérémonie de sortie est intervenue le 06 décembre 2019 à Ouagadougou.

Après une, deux et trois années de formation, l’Ecole nationale de santé publique met à la disposition des structures sanitaires du Burkina Faso et de la sous-région, puisque l’école accueille des apprenants de 10 nationalités, 3010 agents médicaux et paramédicaux. Cette sortie de promotion parrainée par Alassane Bala Sakandé, président de l’Assemblée nationale, a aussi concerné quelques 359 professionnels.

Le taux de succès est de plus 98% et concerné 14 formations de base et 15 formations post-base soit au total, 29 formations différentes. « Nous sommes fiers de l’enseignement que nous avons reçu et qui nous a permis de toucher du doigt les réalités du terrain », s’est réjoui le représentant des désormais ex-pensionnaires. Il n’a tout de même pas omis de relever des insuffisances qui rendent difficile la vie au sein de l’école. Il s’agit selon lui, entre autres, de l’inadéquation des salles de cours, de l’insuffisance du personnel chargé de l’encadrement, ainsi que de la faible connexion sur le site.

Quant aux enseignants, ils verraient bien que la fonction publique hospitalière soit étendue à l’ENSP et que des recyclages soient initiés à leur profit. Qu’à cela ne tienne, « l’ENSP est une référence en matière de formation en soins de santé au Burkina Faso », a confié son Directeur Général, Emile Paré. ‘’Dévoués et engagés pour des prestations de soins dans le respect des droits humains’’, tel était le thème de la célébration. D’où l’appel du parrain aux nouveaux agents de santé de faire preuve de probité, de courage et de don de soi. « Vous devez vous montrer proches des populations surtout les plus démunies », a-t-il insisté tout en promettant que l’institution parlementaire ne ménagera aucun effort pour trouver des solutions idoines aux problèmes évoqués. Ce qui n’exclut pas que les responsables de l’établissement cherchent des ressources innovantes pour relever les nombreux défis,selon la ministre de la Santé, Claudine Lougué. Tout en interpelant les agents à se départir d’actes répréhensibles susceptibles de provoquer des malentendus, la ministre a appelé le gouvernement à assurer la sécurité des agents.

Créée en 1979, l’ENSP reste la seule école publique de formation en matière de santé au Burkina Faso. Elle a assuré la formation d’environ 90% des agents de santé actuellement sur le terrain. Si la déconcentration reste une priorité pour le Directeur Général, neuf (09) régions disposent de leur ENSP.

Soumana Loura

www.libreinfo.net