Home A la une Burkina Sécurité : plusieurs terroristes tués, des engins explosifs improvisés détruits par l’armée...

Burkina Sécurité : plusieurs terroristes tués, des engins explosifs improvisés détruits par l’armée burkinabè

0
Une colonne de l'armée burkinabè. Image d'illustration.

L’armée burkinabè a fait le point de ses opérations de sécurisation du territoire nationale du 27 septembre au 3 octobre 2021. On retient essentiellement une trentaine de terroristes tués, des engins explosifs improvisés détruits et des soldats burkinabè qui ont perdu la vie au cours des opérations.

Par Siébou Kansié

Dans son bulletin hebdomadaire d’information, l’armée burkinabè a déclaré avoir abattu une trentaine de terroristes et détruit une partie de leur logistique à Mansila, localité située dans la province du Yagha,région du Sahel.  Des moyens roulants dont des motos et des tricycles, ont été également détruits. L’opération est intervenue le 1er octobre 2021, selon le point de l’armée.

A Pobé Mengao, localité située dans la province du Soum,région du Sahel, les volontaires pour la défense de la patrie (VDP) appuyés par les militaires, ont repoussé des hommes armés qui s’en prenaient à des civils le 2 octobre 2021. Des opérations de ratissage pour sécuriser la zone ont permis de détruire les zones de repli des terroristes par des frappes aériennes.

A Yirgou,village de la commune de Barsalogho dans la province du Sanmatenga,région du Nentre-Nord, 14 militaires du détachement militaire de la localité ont été tués et 07 autres blessés dans une attaques d’hommes armés le 04 octobre 2021. L’armée a annoncé des renforts terrestres et aériens pour retrouver les assaillants et sécuriser la zone.

Toujours dans la province du Soum, région du Sahel, cinq soldats burkinabè sont morts le 29 septembre et un autre blessé dans une attaque à l’engin explosif improvisé dans la localité de Mentao.

A la même date, un autre engin explosif a été découvert et détruit par l’armée burkinabè à la périphérie de la ville de Djibo, région du Sahel.  Dans l’Est du pays, deux soldats burkinabè ont été blessés le 1er octobre, lors d’une escorte dans l’explosion d’un véhicule militaire sur une mine à quelques kilomètres de Sakoani, location de la province de la Tapoa.

L’armée a annoncé également la mort deux soldats suite à une attaque à l’engin explosif improvisé sur l’un des axes menant à la localité de Mangodara, dans région des Cascades. Un deuxième engin a explosé au passage d’un des véhicules déployés en renfort causant des blessures légères à deux militaires le 02 octobre 2021, mentionne l’armée dans son bilan.

www.libreinfo.net

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
23 + 9 =