Home Sport Burkina Faso : Les Jeux de la Solidarité Islamique d’accord, mais la réhabilitation...

Burkina Faso : Les Jeux de la Solidarité Islamique d’accord, mais la réhabilitation du stade du 4-août d’abord

Stade Burkina Football
Le stade du 4 août doit être réhabilité.

Le Conseil des Ministres a adopté le mercredi 7 Avril, un rapport relatif à l’organisation des 6èmes Jeux de la Solidarité Islamique (JSI) prévus pour se dérouler en 2025. Mais toujours aucune mesure pour la réhabilitation du Stade du 4-Août qui risque une suspension dans moins de 60 jours.

Par Marcel Yé

Si le public sportif  burkinabè peut saluer la volonté du gouvernement d’accueillir un rendez-vous d’envergure internationale comme les Jeux de la Solidarité Islamique, il ne demeure pas moins déçu de l’inertie du gouvernement quand à la réhabilitation du Stade du 4-Août de Ouagadougou, en sursis jusqu’en Juin.

Suspendu par la Confédération Africaine de Football (CAF) pour non-conformité avec les standards internationaux, le Stade du 4-août a bénéficié de la clémence de la faîtière du football africain. Mais la CAF avait exigé une réhabilitation du Stade au plus tard dans la première semaine du mois de juin, période à laquelle débutent les éliminatoires de la Coupe du monde “Qatar 2022”.

Le Burkina Faso dispose donc d’un délai de moins de 60 jours pour doter le Stade du 4-août d’une nouvelle pelouse, d’un nouveau système d’éclairage, d’un écran géant, de tribunes rénovées, de vestiaires modernes…Chose qui n’est possible que si le gouvernement prend des mesures exceptionnelles. Mais les jours se succèdent et la probabilité que le stade du 4 Août soit suspendu grandit. Les Etalons pourraient être interdits de jouer le moindre match à domicile durant les éliminatoires du mondial.

L’inquiétude du public burkinabè est d’autant justifiée que le club de Salitas, engagé en Coupe de la Confédération, est déjà frappé par l’interdiction de jouer au Stade du 4-Août. Le club du Colonel Yacouba Ouédraogo peine même à se trouver un stade dans la sous-région pour accueillir ses adversaires.

Certes, l’organisation des Jeux de la Solidarité 2025 sera une vitrine pour le Burkina et une opportunité pour les athlètes burkinabè, mais la réhabilitation du Stade du 4-août est une nécessité de premier ordre. Elle devrait être la priorité de toutes les décisions relatives au ministère des Sports. Sauf si les autorités burkinabè estiment que les éliminatoires pour Qatar 2022 sont une campagne perdue à l’avance dans un groupe A composé de l’Algérie, du Burkina Faso, de Djibouti et du Niger. Qu’à cela ne tienne, la réhabilitation du Stade du 4 -août d’abord.

www.libreinfo.net