spot_img

Burkina : vers le port de tenues militaires «made in Burkina» 

Publié le : 

Publié le : 

Le gouvernement a adopté, en conseil des ministres le 6 février, un projet de décret portant création d’une société d’économie mixte pour la confection des produits de l’habillement militaire et paramilitaire et ceux des structures privées industrielles et des établissements professionnels.

Par Nicolas Bazié 

Les tenues militaires et paramilitaires seront bientôt confectionnées à base du coton burkinabè. Un projet de décret a été adopté en conseil des ministres à cet effet. En plus des tenues militaires, il y a les produits de l’habillement des structures privées industrielles et des établissements professionnels.

Une société sera chargée de la confection. Il s’agit de « IROTEX Burkina », créée pour la transformation industrielle du coton. Cette nouvelle industrie, selon le ministre du Commerce Serge Poda, ira à la conquête du marché intérieur mais aussi celui de la sous-région voire du reste du monde.

Le coût de la mise en place de la société d’économie mixte est évalué à 15 milliards 168 millions 704 mille 787 F CFA dont 14 milliards 363 millions 260 mille 606 F CFA au titre des immobilisations et 805 millions 444 mille 181 F CFA comme fonds de roulement.

Le capital social de cette entreprise textile est fixé à dix milliards (10 000 000 000) F CFA et le gouvernement a adopté un autre projet de décret portant autorisation de participation de la Société burkinabè des fibres textiles (SOFITEX) audit capital.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Burkina/Sourou: Prorogation du couvre-feu de 3 mois à Lankoué et Kiembara

Dans un communiqué du 25 février 2024, le Haut-Commissaire du Sourou, Salif Traoré a annoncé la prorogation du couvre-feu dans les départements de Lankoué...

Sénégal : vers une amnistie générale pour les troubles connus par le pays

Le chef de l’État sénégalais Macky Sall a annoncé ce lundi 26 février 2024, un projet de loi d’amnistie générale pour les faits liés...

Procès Adama Siguiré : après 3h de débats, le dossier renvoyé au 4 mars

Le procès en diffamation intenté contre l’écrivain Adama Siguiri est renvoyé au 4 mars 2024.  Par Nicolas Bazié Lorsque le dossier a été appelé, les avocats...

«Enlèvement» de Me Kam : Le Mouvement SENS dénonce une violation des libertés démocratiques au Burkina

Le Mouvement SENS a organisé une conférence de presse , le lundi 26 février 2024 à Ouagadougou, pour dénoncer «l'enlèvement» de leur coordinateur national,...

Coopération: Retrait de l’AES, la CEDEAO énonce les conséquences

Les chefs d’Etats de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ont tenu un sommet extraordinaire sur la situation politique, la...
spot_img

Autres articles

Burkina/Sourou: Prorogation du couvre-feu de 3 mois à Lankoué et Kiembara

Dans un communiqué du 25 février 2024, le Haut-Commissaire du Sourou, Salif Traoré a annoncé la prorogation du couvre-feu dans les départements de Lankoué...

Sénégal : vers une amnistie générale pour les troubles connus par le pays

Le chef de l’État sénégalais Macky Sall a annoncé ce lundi 26 février 2024, un projet de loi d’amnistie générale pour les faits liés...

Procès Adama Siguiré : après 3h de débats, le dossier renvoyé au 4 mars

Le procès en diffamation intenté contre l’écrivain Adama Siguiri est renvoyé au 4 mars 2024.  Par Nicolas Bazié Lorsque le dossier a été appelé, les avocats...

«Enlèvement» de Me Kam : Le Mouvement SENS dénonce une violation des libertés démocratiques au Burkina

Le Mouvement SENS a organisé une conférence de presse , le lundi 26 février 2024 à Ouagadougou, pour dénoncer «l'enlèvement» de leur coordinateur national,...

Coopération: Retrait de l’AES, la CEDEAO énonce les conséquences

Les chefs d’Etats de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ont tenu un sommet extraordinaire sur la situation politique, la...