Home Politique Burkina/Transition : faut-il aller vers un gouvernement d’union nationale?

Burkina/Transition : faut-il aller vers un gouvernement d’union nationale?

0
Ibrahim Traoré primature
Le chef de l'Etat Ibrahim Traoré, lors de sa rencontre avec les secrétaires généraux des ministères

Les Assises nationales ont eu lieu le 14 octobre 2022 à Ouagadougou et le capitaine Ibrahim Traoré, auteur du coup d’Etat du 30 septembre 2022, a été désigné président de la Transition au Burkina Faso. Les Burkinabè attendent maintenant la nomination d’un Premier ministre et la composition prochaine d’un gouvernement.

Par Nicolas Bazié

Quel type de gouvernement le capitaine Ibrahim Traoré pourrait-il mettre en place ? Après les Assises nationales du 14 octobre dernier, les yeux sont maintenant rivés sur l’investiture par le Conseil constitutionnel du Président de la Transition, conformément à l’article 6 de la charte.

Après cette investiture, à quel type de gouvernement faut-il s’attendre dans ce contexte de crise ? A un gouvernement d’union nationale?

«Tout est urgent au Burkina Faso », avait déclaré le chef de l’État qui semble être conscient de la grave crise sécuritaire à laquelle le pays est confronté depuis plus de 7 ans.

C’est pourquoi il faudrait, comme le proposent de nombreux observateurs, un « gouvernement de guerre » pour mieux faire face à cette situation.

On se demande aussi si le capitaine Ibrahim Traoré va ouvrir la porte aux partis politiques contrairement à son prédécesseur le lieutenant-colonel Paul Henri Damiba qui les avait mis à l’écart de son gouvernement.

En tout cas, presque tous les principaux partis politiques ou coalitions politiques ont salué la prise du pouvoir par le jeune capitaine de 34 ans, le 30 septembre dernier.

C’est même à l’unanimité qu’il a été désigné président de la Transition le 14 octobre 2022 par des acteurs sociopolitiques de la nation réunis aux Assises convoqués à cet effet..

L’ouverture des assises nationales donnaient déjà des indications. Dans son discours, le chef de l’Etat le capitaine Ibrahim Traoré a dit vouloir que les assises soient non seulement inclusives mais aussi et surtout conformes aux aspirations profondes du peuple.

Lire aussi: Burkina Faso : des drapeaux russe et burkinabè flottent devant la salle des conférences à l’ouverture des assises nationales

www.libreinfo.net

info instantanées libre info moov orange

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
29 × 12 =