Home Sécurité Burkina Transition : Simporé pour défendre, Bationo pour sécuriser et développer et...

Burkina Transition : Simporé pour défendre, Bationo pour sécuriser et développer et Zoungrana pour bâtir

0
Burkina Transition
Les trois militaires dans le gouvernement de la Transition.

La liste des membres du nouveau gouvernement de la transition burkinabè est connue. Ils sont 25 ministres comme annoncé, dont trois militaires. Il s’agit du général de Brigade Barthélémy Simporé, ministre de la défense et des anciens combattants, du Colonel-major Omer Bationo, ministre de l’administration, de la décentralisation et de la sécurité et du colonel-major Charles Josaphat Zoungrana, ministre des infrastructures et du désenclavement.

Par Nicolas Bazié

Le général de Brigade Barthélémy Simporé, ministre de la défense et des anciens combattants

Ministre de la défense et des anciens combattants sous l’ancien président du Faso Roch Kaboré depuis le 14 octobre 2021, le général de brigade Barthélémy Simporé a été reconduit à son poste par les nouvelles autorités du pays. Il a été directeur général du Centre national d’études stratégiques du Burkina Faso depuis février 2020.

Le général de brigade Barthélémy Simporé
Le général de brigade Barthélémy Simporé, ministre de la défense nationale.

Après sa formation initiale d’officier en 1988 à l’Académie Militaire Georges Namoano de Pô, Barthélémy Simporé a participé à plusieurs stages de formation dans des pays comme la Côte d’Ivoire, le Mali, le Cameroun, l’Allemagne, la Russie et les Etats-Unis d’Amérique. Il a aussi fait l’École Supérieure Internationale de Guerre du Cameroun. De 2011 à 2014, il a été Chef de la Division Opérations de l’État-Major Général des Armées.

Le Colonel Major Omer Bationo, ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité

Le deuxième militaire qui fait partie du nouveau gouvernement est le Colonel Major Omer Bationo. Précédemment secrétaire général à la défense nationale, il est nommé ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité.

Le Colonel Major Omer Bationo
Le Colonel Major Omer Bationo, ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité.

Le colonel major Omer Bationo a dirigé l’ex-Régiment de sécurité présidentiel (RSP) de 2007 jusqu’aux mutineries de 2011. Le 11 novembre 2011, il a été porté à la tête de la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) par le Président Blaise Compaoré.

Omer Bationo avait été cité dans le coup d’État du général Diendéré perpétré le 16 septembre 2015, contre le Président de transition d’alors Michel Kafando. Cependant, son innocence a été par la suite reconnue par le tribunal militaire.

« J’ai eu à travailler avec Omer Bationo au RSP. C’est un homme honnête et travailleur », nous témoigne dans l’anonymat, un de ses anciens collègues au Régiment de sécurité présidentielle (RSP). Il ajoute que « c’est un homme de terrain ». « Tel que je le connais, il pourra sans doute relever les défis », a-t-il conclu. Âgé de 57 ans, le colonel-major Bationo est médaillé d’honneur militaire et officier de l’ordre national.

Le Colonel-Major Charles Josaphat Zoungrana, ministre des infrastructures et du désenclavement

Le ministère des infrastructures et du désenclavement est désormais dirigé par le Colonel-Major Charles Josaphat Zoungrana. Titulaire d’un diplôme d’Ingénieur en Génie civil et d’un Doctorat en Génie civil (option Génie de l’Environnement), Josaphat Zoungrana était attaché de défense de l’Ambassade du Burkina Faso en Ethiopie, en Afrique de l’Est.

le Colonel-Major Charles Josaphat Zoungrana
Le Colonel-Major Charles Josaphat Zoungrana, ministre des infrastructures et du désenclavement.

Le colonel-major Zoungrana est également titulaire d’un Master 2 en relations internationales de l’Institut de Relations Internationales et Stratégiques (IRIS) de Paris. Rappelons qu’il a été le directeur de cabinet au ministère le 16 juin 2021. C’est un officier qui totalise environ 32 ans de services.

www.libreinfo.net

SENS Appel à contribution militante et population

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
6 × 28 =