spot_img
spot_img

Burkina: Une marche pacifique à Ouahigouya dégénère , la RTB2 saccagée

Publié le : 

Publié le : 

Ce lundi 29 janvier 2024, des milliers de manifestants ont pris d’assaut la place de la révolution de Ouahigouya. Objectif, réclamer plus de sécurité dans la région du Nord. Mais très vite, la marche a dégénéré en des actes de violence et le siège de la télévision nationale (RTB2) a été vandalisé.

Par Zakiss Ouédraogo, correspondant dans le Yatenga

Très tôt ce lundi matin, des manifestants ont pris d’assaut les rues de Ouahigouya. Partis de la place de la révolution, ils ont manifesté leur mécontentement au gouvernorat, au camp militaire, chez sa majesté Naaba Kiiba Roi du Ytenga, à la gendarmerie et sur plusieurs artères de la ville.

En effet, les manifestants disent marcher pour réclamer plus de sécurité dans la région du Nord qui fait partie des localités les plus touchées par l’insécurité.

Ils ont interpellé et invité les autorités de la transition à se pencher sur la situation sécuritaire de la région et du Yatenga.
Selon eux, la situation ne semble pas s’améliorer.

Ouahigouya Manifestants RTB2
Une vue des populations de Ouahigouya descendues dans les rues pour réclamer plus de sécurité

« Nous entendons que dans plusieurs régions, la situation sécuritaire s’est améliorée et nos forces combattantes ont engrangé des victoires, mais ici, rien ne s’améliore » ont affirmé des manifestants remontés. Ils affirment cependant soutenir la transition.

Pour eux, ils souhaitent que le gouvernement appuie conséquemment les forces combattantes afin qu’elles réinstallent les populations dans leurs villages d’origine.

Au début, la marche était pacifique, mais au fur et à mesure que le nombre des manifestants grossissait, ces derniers ont commencé par intimer l’ordre aux populations de fermer boutiques, marchés, écoles et lieux de travail.
Des actes de violence

Dans la foulée, les manifestants ayant constaté l’absence de la RTB2 pour la couverture de ladite manifestation se sont dirigés vers les locaux de la radio et de la télévision.

Ouahigouya Manifestants RTB2
La RTB2 saccagée par des manifestants

Selon les manifestants la RTB2 est un service public qui doit être au service de la nation. La fièvre est montée d’un cran.

Des pneus ont été brûlés, les locaux du média vandalisés et certains manifestants s’apprêtaient à mettre le feu n’eût été la promptitude des FDS qui ont permis d’éviter le pire.

Jusqu’à 16heures, manifestants et FDS se regardaient en chiens de faïence, car, les FDS ont barricadé certaines artères, empêchant le passage des manifestants de continuer leurs besognes.

www.libreinfo.net

Articles de la même rubrique

Burkina : Le secteur du BTP engagé pour la souveraineté économique 

Le ministre des Infrastructures et du Désenclavement, Adama Luc Sorgho, accompagné de son collègue de l'Habitat et de l'Urbanisme, Mikaïlou Sidibé, a présidé le...

Burkina : création  d’une Commission pour  réguler les dysfonctionnements

(Ouagadougou, 24 juillet 2024). Le Président du Faso, Chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim TRAORE a présidé, ce mercredi, le Conseil des ministres. Selon...

Procès en appel de Vincent Dabilgou et autres : Le procureur général requiert 11 ans de prison contre l’ancien ministre

Le procureur général près la Cour d’appel de Ouagadougou a pris ses réquisitions contre les prévenus de l’affaire Vincent Dabilgou et autres. Il a...

Sénégal : Le président Diomaye Faye de nouveau en France 

Le président sénégalais, Bassirou Diomaye Faye, a quitté Dakar ce mercredi 24 juillet 2024 pour se rendre à Paris en France. Il honore ainsi...
spot_img

Autres articles

Burkina : Le secteur du BTP engagé pour la souveraineté économique 

Le ministre des Infrastructures et du Désenclavement, Adama Luc Sorgho, accompagné de son collègue de l'Habitat et de l'Urbanisme, Mikaïlou Sidibé, a présidé le...

Burkina : création  d’une Commission pour  réguler les dysfonctionnements

(Ouagadougou, 24 juillet 2024). Le Président du Faso, Chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim TRAORE a présidé, ce mercredi, le Conseil des ministres. Selon...

Procès en appel de Vincent Dabilgou et autres : Le procureur général requiert 11 ans de prison contre l’ancien ministre

Le procureur général près la Cour d’appel de Ouagadougou a pris ses réquisitions contre les prévenus de l’affaire Vincent Dabilgou et autres. Il a...

Sénégal : Le président Diomaye Faye de nouveau en France 

Le président sénégalais, Bassirou Diomaye Faye, a quitté Dakar ce mercredi 24 juillet 2024 pour se rendre à Paris en France. Il honore ainsi...