Accueil Société Burkina:le ministre de la fonction publique,Pr Seni Ouedraogo est dans le viseur...

Burkina:le ministre de la fonction publique,Pr Seni Ouedraogo est dans le viseur des syndicats de magistrats

Ministre de la fonction publique,Pr Seni Ouedraogo
Ministre de la fonction publique,Pr Seni Ouedraogo

Les syndicats de magistrats saisissent le procureur du Faso près le tribunal de Grande instance de Ouagadougou pour une affaire de salaire d’un membre du gouvernement. Le syndicat l’a annoncé dans une déclaration publique en date du 15 janvier 2020 suite à la polémique sur l’application de l’IUTS sur les indemnités et primes.

 

Par Marie Sama

Après recoupement, Libreinfo.net a appris qu’il s’agit du ministre de la fonction publique, Pr Seni Ouédraogo. Dans leur déclaration les syndicats des magistrats indiquent : Les syndicats de magistrats notent que pour certains membres du gouvernement, le droit à des conditions salariales décentes ne semble pouvoir jouer que pour eux et uniquement pour eux. Pour y parvenir, certains n’hésitent pas, du reste, pour la fixation de leur salaire et tout en regrettant paradoxalement le poids de la masse salariale des agents publics qu’ils cherchent à mettre en conflit avec le reste de la population, à violer de façon flagrante le décret 2008-891/PRES/PMlMEF du 31 décembre 2008 portant rémunération du Premier Ministre, des Présidents d’Institutions et des Membres du Gouvernement pour se faire octroyer des salaires largement plus élevés que ce à quoi ils ont légalement droit.

Les syndicats de magistrats sans nommer le ministre incriminé ajoute : les syndicats de magistrats ont formellement dénoncé ce jour même (15 janvier 2020) au Procureur du Faso près le Tribunal de Grande de Ouagadougou la fixation estimée délictueuse du salaire d’un des Ministres afin que les renseignements puissent être recueillis et le dossier transmis à l’Assemblée Nationale comme voulu par la loi en pareille circonstance.

Le ministre de la fonction publique, Pr Seni Ouédraogo est donc de nouveau interpellé devant la justice. En effet, celui-ci y était déjà dans une affaire de concours de la magistrature. Il avait autorisé les détenteurs de Licence LMD a passé le concours de la magistrature niveau Maitrise. Dans un procès qui a opposé le ministre de la fonction publique dans cette affaire, le Conseil d’Etat ne lui avait pas donné raison. Après avoir perdu ce procès, dans le milieu de la justice nombreux sont ceux qui demandent que le concours soit relancé.

L’ancien Directeur Général de l’ENAM devenu ministre de la fonction depuis le 31 janvier 2018 a lancé plusieurs reformes controversées. Il est l’artisan de la remise à plat des salaires, une réforme qui peine à se réaliser.Il faut rappeler que durant plusieurs mois les agents des ressources humaines au ministère de la fonction publique ont dénoncé des conduites du ministre jugées arbitraires. Des agissements qui ont duré longtemps au point d’inquiéter bon nombre de burkinabè candidats aux concours directs de la fonction publique session 2019.

www.libreinfo.net

Commenter

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
33 ⁄ 11 =