spot_img

CAN 2023: Mali vs Côte d’Ivoire, «j’ai insisté sur le fait de déjouer leur jeu de milieu en losange », dit l’entraineur ivoirien

Publié le : 

Publié le : 

La Côte d’Ivoire a encore crée la sensation le samedi 3 février 2024 au stade de la Paix de Bouaké en battant le Mali dans les prolongations des quarts de finale 2 buts à 1. Un match pourtant dominé par les maliens. Le sélectionneur ivoirien Emerse Faé a trouvé le secret du jeu malien.

Par Hakim Hien 

La Côte d’Ivoire a crée la surprise face au Mali en quarts de finale. Menée par le Mali 1 but à 0, il a fallu attendre à la 89è minute du jeu pour voir l’égalisation du score. Ce but a réchauffé le stade de Bouaké de 40 000 places qui était resté silencieux car personne ne croyait encore à une qualification.

Dans la deuxième partie des prolongations, les éléphants ont trouvé le chemin des filets pour la deuxième fois et clouant définitivement le bec des aigles du Mali. Sur le score de 2 buts à 1, les éléphants venaient de réussir l’exploit de filer en demi finale.

Cette équipe ivoirienne habituée désormais aux miracles doit son succès à un entraineur intérimaire, grande révélation de cette CAN 2023. Il s’agit de Emerse Faé, ancien international de l’équipe de Côte d’Ivoire et finaliste avec les éléphants en 2006 à la CAN.

Très lucide dans ses choix tactiques, Emerse Faé a su renverser le jeu en faveur des ivoiriens qui jouaient à 10 contre 11 depuis la première mi temps. «Ce soir, ça n’a pas été facile. Nous sommes allés chercher cette victoire au mental. A dix, nous leur avons empêché tactiquement de développer leur jeu habituel», a t-il dit lors de la conférence de presse d’après match.

Il explique également, «j’ai insisté sur le fait de déjouer leur jeu de milieu en losange. Et donc ça nous a fait mal puisque du coup on a joué très bas mais il fallait tenir malgré tout. Dieu merci, on leur a mis le doute. Mes gars n’ont rien lâché et ils ont été récompensés ». La Côte d’Ivoire jouera face à la RDC en demi-finale.

Agé de 40 ans, Emerse Faé, l’entraineur adjoint a remplacé le sélectionneur français Jean Louis Gasset après la débâcle des éléphants face aux Nzalang nacional de la Guinée Équatoriale en match de poule. La Guinée Equatoriale avait battu la Côte d’Ivoire 4 à 0.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Burkina : le procès Adama Siguiré reprend ce lundi matin au TGI Ouaga I

Le procès CGT-B  contre l'écrivain Adama Siguiré pour diffamation reprend ce 26 février au Tribunal de grande instance Ouaga I.  Par Nicolas Bazié  Le dossier avait...

Burkina : Un culte d’action de grâce pour célébrer les 20 ans d’existence de Compassion International

La célébration des 20 ans d’existence de l’ONG Compassion International Burkina a pris fin le 24 février 2024, avec un culte d’action de grâce ...

Dori : la communauté catholique d’Essakane-village victime d’une attaque terroriste

Dans un communiqué en date du dimanche 25 février 2024, le diocèse de Dori (région du Sahel du Burkina) porte à la connaissance de...

CEDEAO : levée des sanctions, Mohamed Bazoum lâché

Mohamed Bazoum résidence surveillée

Ouagadougou: meurtre d’un soldat, le présumé assassin aux arrêts

Dans la nuit du 23 au 24 février 2024 aux environs de 04 heures, la Brigade Ville de Gendarmerie de Sig-Noghin relevant de la...
spot_img

Autres articles

Burkina : le procès Adama Siguiré reprend ce lundi matin au TGI Ouaga I

Le procès CGT-B  contre l'écrivain Adama Siguiré pour diffamation reprend ce 26 février au Tribunal de grande instance Ouaga I.  Par Nicolas Bazié  Le dossier avait...

Burkina : Un culte d’action de grâce pour célébrer les 20 ans d’existence de Compassion International

La célébration des 20 ans d’existence de l’ONG Compassion International Burkina a pris fin le 24 février 2024, avec un culte d’action de grâce ...

Dori : la communauté catholique d’Essakane-village victime d’une attaque terroriste

Dans un communiqué en date du dimanche 25 février 2024, le diocèse de Dori (région du Sahel du Burkina) porte à la connaissance de...

CEDEAO : levée des sanctions, Mohamed Bazoum lâché

Mohamed Bazoum résidence surveillée

Ouagadougou: meurtre d’un soldat, le présumé assassin aux arrêts

Dans la nuit du 23 au 24 février 2024 aux environs de 04 heures, la Brigade Ville de Gendarmerie de Sig-Noghin relevant de la...