Home Sport CAN Cameroun 2021 : des supporters burkinabè attendent la coupe pour couronner la...

CAN Cameroun 2021 : des supporters burkinabè attendent la coupe pour couronner la transition

0
CAN Cameroun 2021
CAN Cameroun 2021, des supporters burkinabè attendent la coupe pour couronner la transition

Les Etalons du Burkina sont qualifiés pour la demi-finale de la CAN Cameroun 2021. Elle débute le 2 février avec à l’affiche, le Burkina contre le Sénégal. A Ouagadougou, les supporters sont pleins d’espoirs. Ils estiment tous que les Etalons amèneront la Coupe d’Afrique des nations au Faso afin de couronner la transition entamée depuis le 24 janvier 2022.  

Par Natabzanga Jules Nikièma

Les Etalons du Burkina jouent leur demi-finale dans cette CAN Cameroun 2021, ce mercredi 2 février 2022.  C’est à partir de 19h au stade de Yaoundé. La qualification à la phase ½ finale a été acquise le 29 janvier 2022 à l’issue de leur match âprement discuté contre les Aigles de Carthage de la Tunisie.

C’était au Stade Roumdé Adjia de Garoua.  La victoire du Burkina a été obtenue au moment où le Burkina est dans une phase de transition politique. Un coup d’Etat a été opéré le 24 janvier 2022 avec l’avènement de MPSR, le jour même du match entrant dans le compte des 8e de finale.  Les Burkinabè attendent la coupe pour couronner cette nouvelle transition.

Roukiatou Boro est une restauratrice. Elle se rappelle de la victoire des Etalons. Toujours contente de la victoire du Burkina, elle laisse entendre : « Nous les encourageons (ndlr : les Etalons) à aller loin dans cette CAN ».  Elle ajoute qu’« Au regard du match joué contre la Tunisie, nous restons confiants que la coupe nous reviendra ».

Eric Ilboudo est un habitant du quartier Bonheur-ville abritant la place de la transition. Il est également un jeune commerçant évoluant à la fois au grand marché de Ouagadougou et au marché du Dix-Yaar. Tenant un long drapeau, il soutient que « Nous sommes déjà fiers de cette qualification des Etalons à la demi-finale ».  Avançant que « le pays tout entier vit des épreuves difficiles », il se réduit alors en une prière ainsi formulée : « Nous prions Dieu qu’il nous offre la coupe cette année ».

Lookman Kaboré est un jeune étudiant. Il habite également à Bonheur-ville, secteur 31 de Ouagadougou. Il n’arrête pas d’exprimer sa joie face à la victoire du Burkina sur les Aigles de Carthage. Pour lui, « nous sommes très fiers des Etalons. Ils nous ont montré un jeu impeccable lors des ¼ de finale face à la Tunisie.  Dans son esprit, il se projette déjà en finale quand il dit :  « Nous allons partir en finale et nous allons remporter la coupe ». Il ne résiste pas à crier fort, « Vives les Etalons »,  et de terminer par la devise « La patrie ou la mort nous vaincrons ! ».

Edouard-Kaboré dit qu’il ne sait pas comment exprimer sa joie. Il affirme que les Etalons du Burkina ont fait un travail propre. « Depuis le début, on ne se savait pas que les étalons allaient atteindre la ½ finale dans cette CAN ». Mais, aujourd’hui, on a vu, tout le monde a compris. Il exprime son souhait : « Que dieu nous aide pour qu’on puisse atteindre la finale et remporter la coupe ».

Sans détour, il affirme : « Je suis confiant et tout va aller bien ». Il avance qu’avec la situation difficile que vit le pays actuellement, il est convaincu que « les joueurs vont se mettre très bien au sérieux pour nous rapporter cette première coupe, une coupe qu’on n’a jamais eu ». Pour cela, il demande l’assistance de Dieu en disant que « dieu nous aide ».

Jean Affoussi est un Togolais d’origine, vivant au Burkina Faso. Il est un ouvrier évoluant dans le domaine du bâtiment et de la menuiserie.  Il habite également riverain du rond-point de la Transition. Il a suivi le match qui a opposé les Etalons du Burkina contre la Tunisie.  Il s’est estimé être surpris de la performance des Etalons, car dit-il « on ne savait pas que ça allait se passer ainsi mais grâce à dieu, cela s’est bien passé ». C’est pourquoi, il affirme qu’« on supporte les Etalons » avant d’ajouter qu’« On va prendre la coupe venir et on va fêter ».

Gilbert Yabré est un mécanicien de profession. Le drapeau national couvert aux épaules, il fait vrombir sa moto avec laquelle, il attend de cascader après la qualification des Etalons. Aux Etalons, il souhaite « beaucoup de courage ». Il leur demande « des efforts, pour envoyer la coupe au Faso afin d’essuyer les larmes du pays meurtri ». Car dit-il « le Burkina Faso est dans une situation tellement grave que, quand vous regardez, les mamans souffrir sur la grande voie, les papas, les enfants déplacés, les familles sans père, cela donne pitié ».

C’est pourquoi il insiste qu’« il faut qu’ils (les Etalons) envoient la coupe pour nous, pour essuyer nos larmes, pour essuyer notre sueur, notre souffrance. ». Jugeant que, le nouveau chef de l’Etat, issue du putsch qui a renversé le pouvoir de Roch Kaboré, a apporté une chance au pays avec la qualification des Etalons au quart de final et à la demi-finale, il conclut en disant : « Qu’ils envoient notre souffrance dans la joie ».

www.libreinfo.net

SENS Appel à contribution militante et population

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
30 + 13 =