Home Société Burkina religion :«Le pardon doit être au centre de ce temps de...

Burkina religion :«Le pardon doit être au centre de ce temps de carême», Abbé Éric Ilboudo

0
Carême 2022
L'Abbé Eric Ilboudo appliquant les cendres sur le front d'un fidèle chrétien à l'occasion de mercredi des cendres.

Les chrétiens Catholiques du monde dont ceux du Burkina Faso, ont entamé hier 2 mars 2022, le temps de carême. Ce premier jour est marqué par l’imposition des cendres sur le front. Cette période de pénitence va durer 40 jours. A l’occasion, le prête célébrant a indiqué aux fidèles que le pardon doit être au centre de leurs actions durant cette période.

Par André-Martin Bado

Le mercredi des cendres marque l’entrée dans la période de pénitence et de recueillement: le carême. Ce jour est marqué par la célébration d’une messe au cours de laquelle, le prêtre trace une croix avec de la cendre sur le front de chaque fidèle en prononçant ces paroles «convertis-toi et crois en l’Évangile ». Ces cendres proviennent des rameaux de l’année précédente, brûlés pour l’occasion.

Selon le prêtre célébrant , l’Abbé Éric Ilboudo , recevoir les cendres, est un signe de repentance. Le mot carême, explique le prêtre, vient du latin «quadragesimo» qui signifie «quarante jours » avant Pâques .Il est un temps de pénitence, de jeûne et de l’aumône dans la moindre mesure de conversion.

A cet effet, l’Abbé Ecric Ilboudo a invité les fidèles chrétiens au pardon et à faire un bilan des actes manqués. « Durant ce temps, nous sommes invités à revisiter notre vie à travers  la pénitence. Nous devons nous efforcer de ne pas fermer notre cœur. Nous devons honorer Dieu en déchirant notre cœur comme signe d’humilité. Le pardon doit être au centres de ce temps de carême ».

Ainsi, les chrétiens disposent de quarante jours pour se convertir et croire en l’évangile. Pour Carine Kaboré, le carême est un retour à Dieu et un moment « d’auto évaluation de ma vie et de ma préparation à la pâques qui est le fondement même de ma foi.»

Carême 2022
André Kalmogo, fidèle chrétien.

André Kalmogo dit vouloir prendre des engagements durant ce temps de pénitence. «On nous demande de faire l’effort de carême, c’est-à-dire, prendre des engagements pour changer notre cœur. Si je ne prie pas suffisamment, je vais commencer à prier plus et changer surtout le comportement. Donc aujourd’hui, on reçoit ces centres comme signe d’humilité car le salut vient de cette humilité. Et l’appel nous est donné à tous, de prier  pour la paix dans le monde et surtout dans notre pays le Burkina Faso.»

Quant à Adeline Kando, elle prend l’engagement d’être charitable et d’appliquer les recommandations de l’Eglise. « C’est un mois de conversion surtout que Dieu nous accorde la grâce de pouvoir vivre ce mois pleinement. Je vais vivre ce temps dans le jeûne et le partage. Et surtout ne pas fermer les yeux sur ceux qui sont dans le besoin autour de moi ».

Carême 2022
Adeline Kando, fidèle chrétienne.

Pendant le carême, les chrétiens peuvent jeûner tous les jours sauf les dimanches. Mais les jours de jeûne obligatoire sont les mercredis et vendredis. Chaque vendredi  est consacré à la passion du christ, le chemin de la croix. La célébration de la pâques est prévue pour le dimanche 17 avril 2022.

www.libreinfo.net 

 

SENS Appel à contribution militante et population

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
27 ⁄ 9 =