Accueil Société Cas suspect de Coronavirus au Burkina : Remis Fulgance Dandjinou appel à...

Cas suspect de Coronavirus au Burkina : Remis Fulgance Dandjinou appel à la prudence de la population

Le ministre en charge de la communication, Remis Fulgance Dandjinou, au cours de la conférence de presse du gouvernement tenu ce jeudi 6 février 2020 à Ouagadougou, est revenu sur l’affaire du chinois suspecté de coronavirus, et qui serait à l’hôpital de Tingandogo depuis le mercredi 5 février.

Par Aïna Touré,stagiaire

Le ministre en charge de la communication, Remis Fulgance Dandjinou s’est appesanti sur le cas suspecté du coronavirus. “Il s’agit d’un jeune Chinois arrivé le 29 janvier et qui était confiné selon les recommandations de l’Ambassade de Chine à domicile à Goughin pour une période de 14 jours” selon un message du Dr. Alimata J. DIARRA-NAMA, Représentant Résident de l’Organisation Mondiale de la Santé, Bureau pays à ses Collègues.

Par rapport à cette situation, le ministre Dandjinou a suggéré à ce qu’on apporte « un œil attentif et à faire attention à éviter le sensationnel », pour ne pas paniquer la population. Il a mentionné qu’au moment opportun, le ministère en charge de la santé communiquera sur la question, avant de recommander la prudence à la population et aux hommes de médias dans le traitement de l’information sur la question. « Soyons prudents », a-t-il lancé.

A lire:Burkina Santé:Il faut demander aux adultes de contrôler leur tension artérielle qui est un tueur silencieux(Dr Maurice Ilboudo)

« Il y a peut-être des cas que le ministère de la santé gère mais il ne s’agit pas de créer la panique. Et lorsque que le ministère de la santé verra qu’il y a un cas qui est suspect, ils vont communiquer là-dessus. Il faut faire attention à ne pas relayer des informations qui peuvent être des éléments de panique. Il y a des réunions qui sont tenues entre l’OMS et le ministère de la santé pour faire des évaluations. Au moment opportun, s’il y a nécessité de faire un message, ils le feront. Il faut que nous soyons très prudents. Les bonnes pratiques sont à prendre, il y a des bons réflexes à mettre en œuvre. Attention à éviter le sensationnel. Soyons vraiment prudents », a insisté le porte-parole du gouvernement Burkinabè.

A lire: Santé: le Syntsha Yalgado refuse les augmentations des tarifs des actes des professionnels de santé

Toujours sur la question, le ministre a fait savoir que des dispositions sont prises pour les 22 étudiants vivants dans la république de la Chine. « En conseil de ministre, ils ont insisté que cela se fasse de façon diligente. Il peut y avoir perdu quelques retards, mais il est clair que ces mêmes étudiants seront soutenus s’ils ne sont pas déjà par notre administration du ministère des affaires diplomatiques. Il est évident qu’on doit y apporter un œil attentif parce qu’effectivement la ville est quasiment sous quarantaine et que s’il n’y a pas cet apport là ils peuvent-être dans des situations qui peuvent être difficiles », a confirmé Remis Dandjinou.

www.libreinfo.net

Commenter

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
14 + 12 =