Home Diplomatie CEDEAO: le sommet extraordinaire sur le Burkina annulé !

CEDEAO: le sommet extraordinaire sur le Burkina annulé !

0
CEDEAO
Image illustrative

Le sommet extraordinaire des chefs d’État de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) prévu se tenir les 13 et 14 octobre 2022 à Dakar au Sénégal a été annulé. Cette annulation serait dû à l’assurance donnée par le Capitaine Ibrahim Traoré sur le respect du calendrier de l’organisation sous-régionale.

Par Tatiana Kaboré

Les chefs d’État de la CEDEAO devraient se réunir les 13 et 14 octobre prochain dans le cadre d’un sommet extraordinaire sur la situation sécuritaire ouest-africaine plus particulièrement celle du Burkina Faso. Mais contre toute attente l’institution sous-régionale a annoncé jeudi, l’annulation de la rencontre.

«Il n’y aura pas de sommet », c’est ce qu’a fait savoir le jeudi 6 octobre l’ambassadeur ghanéen, Abdel Fatau Musah, commissaire aux Affaires politiques, à la paix et à la Sécurité de la CEDEAO à l’occasion d’un déjeuner de presse en prélude à la 8e édition du Sommet international sur la paix et la sécurité qui se tiendra les 24 et 25 octobre à Dakar au Sénégal selon Apanews.

Sur les raisons de cette annulation, la ministre sénégalaise des Affaires étrangères, Aissata Tall Sall, a expliqué qu’il y avait un sommet extraordinaire de la CEDEAO sur la situation au Burkina Faso à la suite du second coup d’État.

«Entre-temps, nous avons tous suivi la déclaration du Capitaine Ibrahim Traoré qui accepte de mettre en œuvre l’agenda de la CEDEAO. Alors, à partir de ce moment, on se serait réuni pour faire quoi» a-t-elle laissé entendre tout en précisant «Il n’était pas opportun pour les chefs d’État de se réunir à Dakar pour discuter d’une question déjà réglée».

Lors de sa visite le mardi 4 octobre à Ouagadougou avec une mission de la CEDEAO, Mahamadou Issoufou, médiateur de la CEDEAO pour le Burkina Faso s’est dit satisfait des échanges avec le Capitaine Ibrahim Traoré, chef de l’État et président du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR).

« Nous repartons confiants et je peux vous assurer que la CEDEAO va continuer à accompagner le peuple burkinabè dans cette épreuve très difficile qu’il traverse », avait-il déclaré.

Par ailleurs, Aissata Tall Sall, la ministre sénégalaise des Affaires étrangères a assuré que l’organisation sous-régionale se réunira en session ordinaire en décembre prochain en vue d’évaluer la situation au Burkina Faso, au Mali et en Guinée.

www.libreinfo.net

info instantanées libre info moov orange

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
7 × 9 =