Home Société Centre Nord : soutien aux déplacés internes et hôtes, l’ONG Christian Aid débloque...

Centre Nord : soutien aux déplacés internes et hôtes, l’ONG Christian Aid débloque plus de 77,9 millions de FCFA

0
Christian Aid

L’Organisation non gouvernementale (ONG) Internationale Christian Aid, en partenariat avec SERACOM, a lancé, le jeudi 13 janvier 2022 à Kaya, le projet : «Transferts monétaires à objectifs multiples et soutien nutritionnel pour les personnes déplacées internes (PDI) et les ménages vulnérables de la communauté d’accueil dans la commune de Barsalogho».

 

Correspondant, Sanmatenga

Après son projet de 45 jours baptisé : «Réponse rapide au déplacement des populations suite à la détérioration de la situation sécuritaire dans le Centre-Nord au Burkina Faso» lancé le 16 décembre 2021, l’ONG Internationale britannique Christian Aid vole, une fois de plus, au secours des Personnes déplacées internes (PDI) et communautés-hôtes de Barsalogho.

En effet, elle, en partenariat avec SERACOM, a lancé, le jeudi 13 janvier 2022 à Kaya, le projet de 3 mois dénommé : «Transferts monétaires à objectifs multiples et soutien nutritionnel pour les PDI et les ménages vulnérables de la communauté d’accueil dans la commune de Barsalogho».

Pour le directeur-Pays de l’ONG Christian Aid, Paul Ilboudo, l’objectif de ce projet est d’accompagner les efforts du gouvernement dans la prise en charge holistique des PDI dépourvues de tous leurs biens et des communautés-hôtes pour l’élan de solidarité, afin d’éviter qu’elles ne sombrent dans la vulnérabilité. «Ce projet vise à faire en sorte que certains ménages puissent bénéficier d’un soutien à hauteur 42.000 francs CFA par ménage-PDI et 40.000 francs par ménage-hôte ayant accueilli des PDI. Et, ce pendant une période de 3 mois», a expliqué M. Ilboudo.

Christian Aid
Paul Ilboudo, Directeur-Pays de l’ONG Christian Aid

A l’entendre, 293 ménages-PDI et 93 ménages-hôtes se partageront la cagnotte totale de 77.917.852 francs CFA, sous le bras financier de Irish Aid. Selon M. Ilboudo, la modalité de transfert se fera de sorte que chacun puisse avoir ce montant. Une fois reçu, a-t-il poursuivi, le bénéficiaire est libre dans ses achats. Pour le responsable de l’ONG Christian Aid, l’aide doit respecter la dignité des personnes que l’on aide.

Pour plus de transparence dans la mise en œuvre dudit projet, un comité de sélection des bénéficiaires et un autre comité de gestion de plainte seront mis en place. Pour Paul Ilboudo, le comité de gestion de plainte est composé de PDI, familles-hôtes et leaders communautaires et religieux. « Le comité de sélection des bénéficiaires permettra un esprit participatif, car les bénéficiaires se connaissent entre eux et savent qui remplit les critères ou non, de sorte que tout se passe sans anicroche », a laissé entendre le directeur-Pays de l’ONG Christian Aid.

Outre le cash transfert, le projet apportera également une aide alimentaire composée de farine et d’eau blanche aux bénéficiaires. « L’eau blanche est destinée aux femmes enceintes et allaitantes pour leur permettre de compléter leur alimentation de sorte à minimiser les carences alimentaires. Les apports nutritionnels aux enfants visent à faire de sorte que les enfants puissent manger à leur faim, afin d’avoir toutes les calories requises pour leur développement harmonieux », a expliqué Paul Ilboudo.

A ses dires, la distribution de ces aliments nutritionnels se fera le même jour que le cash transfert. « Il s’agit d’un kg de farine par enfant et par femme chacun. Le nombre de jour devrait couvrir leurs besoins pour la durée du projet. C’est une distribution continue et au gré des cash transferts », a rassuré le directeur-Pays de l’ONG Christian Aid.

Une initiative appréciée positivement par les autorités communales de Barsalogho. « Quant à ce projet, nous ne pouvons qu’approuver notre satisfaction. Il est la bienvenue, car les derniers évènements dans la commune de Dablo et Foubé ont mal tourné entrainant un déplacement massif de populations à Barsalogho», s’est réjoui le 2e adjoint au maire de Barsalogho, Rayindé Ouédraogo.

Christian Aid
Rayindé Ouédraogo, 2e adjoint au maire de Barsalogho

Cependant, il a fait part de son inquiétude quant à la durée du projet. «La durée du projet (3 mois) est très court quand nous sommes les difficultés dans lesquelles vivent nos PDI au sein de la commune. Nous souhaitons que ce projet puisse travailler à long termes parce que nous sommes totalement disponibles à accompagner Christian Aid et ses partenaires », a souhaité l’édile adjoint Ouédraogo.

Le Secrétaire général de la province (SGP) du Sanmatenga, représentant son haut-commissaire, Laurent Kontogom a également exprimé la gratitude des autorités provinciales vis-à-vis de l’ONG Christian Aid. «La mise en place de ce projet témoigne de l’intérêt que Christian Aid et ses partenaires accorde à la question de l’assistance aux PDI et les communautés-hôtes venues vulnérables par leur élan de solidarité», a-t-il indiqué.

De ce fait, il a rassuré sa disponibilité pour la mise en œuvre réussie du projet. C’est pourquoi, Laurent Kontogom a invité les bénéficiaires de s’approprier le projet. Le SGP du Sanmatenga a mis l’occasion à profit pour exprimer sa reconnaissance à l’endroit du bailleur de fonds du projet, notamment Irish Aid (Aide Irlandaise).

Au regard de l’immensité des besoins en matière de prise en charge des PDI, M. Kontogom a exhorté que d’autres partenaires humanitaires emboîtent le pas de l’ONG Christian Aid.

Lire aussi: Crise humanitaire à Dablo : L’ONG Christian Aid et ses partenaires lancent un projet de réponse rapide de 45 jours

www.libreinfo.net

SENS Appel à contribution militante et population

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
12 × 27 =