Home Culture Collecte et remise de vivres aux personnes déplacées internes, une des particularités...

Collecte et remise de vivres aux personnes déplacées internes, une des particularités de la 16e édition du festival Ciné Droit Libre

0
Ciné droit libre
Les personnes déplacées internes au Burkina Faso

L’ouverture de la 16e édition du Festival Ciné Droit Libre (CDL) s’est tenue le samedi 4 décembre 2021 à l’Institut Français de Ouagadougou. Cette édition se tient sous le thème « Quels futurs pour nos enfants?« . L’une des particularités de cette édition qui se tient dans un double contexte sécuritaire et sanitaire, est la récolte de vivres au profit des personnes déplacées internes. Le festival se tient du 4 au 12 décembre prochain

Par Tatiana Kaboré

Le top départ de la 16e édition du Festival culturel “Ciné Droit Libre”, a été donné le samedi 4 décembre 2021 à l’Institut français. Ce grand rendez-vous cinématographique au Burkina qui réunit les réalisateurs de films engagés à travers l’Afrique en vue de la projection et la diffusion de leurs productions, a été  donné par l’ancien ministre sénégalais des Affaires étrangères et Vice-président de l’Assemblée nationale du Sénégal, Dr Cheikh Tidiane Gadio,  président de la présente édition.

Pour cette édition,  des récoltes de vivres sont initiées pour venir en aide aux personnes déplacées internes. En effet,1 312 071 personnes déplacées internes ont été enregistrées à la date du 30 juin 2021, foi de Ousseni Tamboura, ministre de la communication, porte-parole du gouvernement au sortir du Conseil ministériel en juillet 2021.

Pour  Abdoulaye Diallo, Coordonnateur du festival Ciné Droit Libre, “sur 100 Burkinabè, 10 ne savent pas où dormir ou ne dorment pas chez eux. On doit se préoccuper de cette situation.” C’est pourquoi, explique M. Diallo, Ciné Droit Libre 2021, a décidé de lancer une campagne de don de vivres pour venir en aide aux déplacés internes”.

Pour ce faire, il a invité la population ouagalaise à se déplacer vers l’espace Gambidi à partir de mercredi, ainsi qu’au terrain du lycée Newton, où se tiendra le village du festival pour soutenir cette initiative. « A partir de Gambidi, chaque Burkinabè, chaque citoyen qui veut apporter son soutien, peut déjà venir avec des vivres pour donner au niveau de l’espace Gambidi, précise M. Diallo.

La projection de film, les plateaux télé, des débats avec les parrains Alpha Blondy, Youssoupha se dérouleront sur le terrain du lycée Newton. Là aussi, des Burkinabè peuvent venir faire leurs dons« , a fait savoir le coordonnateur général du festival.

Dans la même veine, les organisateurs du festival Ciné Droit Libre ont décidé pour le concert de Youssoupha, de conditionner  le prix d’entrée au don de vivres. « Au lieu de payer de l’argent pour rentrer, vous apportez qui un sac de riz, qui du savon, de l’huile, des pâtes, du lait, du sucre pour qu’on puisse les rassembler et aller donner aux déplacés internes » a déclaré Abdoulaye Diallo. 

A lire aussi: Ciné droit libre: « un des échecs les plus cuisants du continent Africain porte sur la question du leadership » (Dr Cheikh Tidiane Gadio)

www.libreinfo.net

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
32 ⁄ 16 =