Accueil Economie Citoyen du renouveau : bientôt un rendez-vous d’experts à Ouagadougou pour élaborer...

Citoyen du renouveau : bientôt un rendez-vous d’experts à Ouagadougou pour élaborer une nouvelle politique économique de développement endogène

Le mouvement de la société civile « Citoyen du renouveau », au cours une conférence de presse jeudi 26 septembre à Ouagadougou, a annoncé l’organisation d’un symposium sur le renouveau économique du Burkina Faso. Ce sera le 1er octobre 2019 à Ouagadougou, à l’Université Joseph Ki-Zerbo. Cent cinquante participants au niveau national et international sont attendus.

Le Burkina Faso a déjà expérimenté plusieurs plans de développement économique et social dont entre autres, la Strategie de croissance et de developpement durable (SCADD) sous le régime Compaoré, le Plan national de développement économique et social (PNDES)avec le Président Kaboré dont l’ancien premier ministre Paul Kaba Thiéba conduisait la locomotive, est toujours en cours de mise en œuvre. Y a-t-il encore la nécessité d’une autre politique économique de développement ? Matthieu Tankoano, président du Citoyen du renouveau, une organisation de la société civile et ses camarades répondent par l’affirmatif.

Et les raisons n’en manquent pas. Tout est parti d’un constat fait à partir des politiques économiques de développement antérieurs. Malgré la mise en œuvre de plusieurs de ces politiques au Burkina Faso, le taux de l’incidence de la pauvreté demeure toujours élevé soit 40% en 2014 selon une étude de l’Institut national de la statistique et du développement (INSD) publié en 2016, avec un taux de 92% des pauvres résidant en milieu rural.

Un autre constat et pas des moindres, c’est l’intrusion du terrorisme, selon une étude de CIFOEB. Le budget de la défense selon cette étude, est passé de 95,43 milliards FCFA en 2016 à 209,73 milliards en 2019. Quant à celui de la sécurité, il est passé de 57,54 milliards FCFA à 99,58 milliards sur la même période. L’on ne parlera plus des bouleversements socio-économiques avec des crises à tous les niveaux de la vie.

Autant de raisons ayant conduit ce mouvement de la société civile à penser à l’élaboration, l’organisation et la planification d’une nouvelle politique économique audacieuse disent-ils, qui sera fondé sur « nos propres stratégies de développement » qui va intégrer les acquis antérieurs.
Les conclusions de ce symposium vont être soumises au politique pour la mise œuvre, s’il l’estime nécessaire. L’objectif principal étant de réunir un nombre maîtrisé de participants, environ 150, parmi lesquels les experts ; les spécialistes et acteurs citoyens pour élaborer les politiques publiques pour un développement endogène en tenant compte des mutations nouvelles et du contexte national et international.

Ledit symposium se déroulera sous le thème : « Élaboration d’une politique économique pour un développement endogène du Burkina Faso. Choix et appropriation des objectifs finaux, intermédiaires et opérationnels et des instruments pour une implémentation à même de créer une croissance inclusive et des emplois durables dans un contexte sécuritaire difficile et d’une cohésion sociale mise à dure épreuve ». Il se déroulera sous forme de panels en plénière avec tous les participants avec l’adoption d’un rapport final, lequel rapport sera soumis à l’appréciation des citoyens des treize régions du pays à travers des panels publics.

Le ministre Harouna Kaboré du Commerce (au milieu en Faso Dan Fani) a participé à la conférence de presse

Pour mémoire, Citoyen du renouveau se veut une organisation nouvelle de la société civile qui met l’accent sur la capacité du peuple burkinabè à réinventer son avenir dans un élan collectif animé d’une conscience patriotique durable. D’où le slogan converser-converger-convertir. Converser pour établir un dialogue, des échanges entre les citoyens promoteur d’idées, d’analyse et de projet. –converger pour évoluer ensemble afin que les idées, les efforts et les ressources tendent vers un but commun. -Convertir pour transformer durablement une vision commune pour le bien-être du citoyen. L’on note la présence du ministre du commerce, Harouna Kaboré à cette conférence de presse.

Siébou Kansié
www.libreinfo.net