Home A la une Cohésion sociale : la « Foire FDS » pour rapprocher l’armée des...

Cohésion sociale : la « Foire FDS » pour rapprocher l’armée des populations

Cohésion sociale: la foire des FDS

La 1re édition de la « Foire FDS » a été lancée ce vendredi 22 janvier 2021 à Ouagadougou sous le thème : « La culture, moyen de lutte contre toutes formes d’extrémisme violent et le terrorisme ». La foire vise la sauvegarde et la promotion du patrimoine artistique et culturel des forces de défense et de sécurité (FDS) mais aussi, la création d’un espace de cohésion sociale entre les FDS et la facilitation de la collaboration entre elles et les populations. L’activité se tient du 22 au 24 janvier 2021 à la maison du peuple.

Par Tatiana Kaboré, stagiaire

Initiée par l’association Burkinlem et Erwan & Arjun vision, la « Foire FDS » a pour objectif principal de de prôner la cohésion sociale entre les fils et filles du pays, de consolider les relations entre civils et militaires et de promouvoir les talents artistiques culturels des forces de défense et de sécurité.

La « culture est le socle de la vie », déclare le Bougoumstenga Naaba, le représentant du Mogho Naaba Baongho, parrain de la foire dédiée aux FDS. Pour lui, le thème est en accord avec la gouvernance du Mogho Naaba, garant des traditions. La culture, ajoute Walib Bara, directeur général du Bureau burkinabè du droit d’auteur (BBDA) est une source inépuisable dont chacun doit utiliser comme voies et moyens pour une « sortie de crise ».

« La foire a été lancée dans le but de prôner la cohésion sociale entre fils et filles d’un même pays en valorisant le rapprochement fraternel entre FDS et civils. », dira son promoteur, Yacouba Nana, garde pénitencier. Il souligne que les stands ont été gratuitement mis à la disposition des différents corps des FDS et de tous ceux qui ont des objets à exposer pour rendre hommage à ces FDS.

Les officiels à la cérémonie de lancement de la "foire FDS" à la maison du peuple de Ouagadougou.
Les officiels à la cérémonie de lancement de la “foire FDS” à la maison du peuple de Ouagadougou.

L’activité permettra aux civils de se rapprocher des FDS, pense Ousmane Ouédraogo, un civil : « C’est une bonne initiative, car cette foire nous permettra de communier avec nos FDS et de nous rapprocher d’eux ». Helnan Fleury estime aussi que la « foire permettra aux civils d’échanger, de se rapprocher des forces de défense et de sécurités, car ils ont plus que besoin de notre soutien dans cette mission qui leur est confiée ».

La foire a été initiée par un groupe de jeunes militaires, paramilitaires et civils. Prestations d’artiste-musiciens et humoristes, rue marchande, expositions, sont les activités qui vont marquer ces trois jours de cette première édition de « la Foire FDS ». Le directeur général du Bureau Burkinabè des Droits d’Auteurs Walib Bara, le Bougoumstenga Naaba représentant Mogho Naaba Baongho, et de Yacouba Drabo, Chef des Dozos, étaient présents à la cérémonie de lancement.

www.libreinfo.net